Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 04Article 532159

General News of Tuesday, 4 August 2020

Source: Cameroon Info

Assassinat de Lydienne Taba: curiosités autour de l’enquête judiciaire

Au cours de la reconstitution des faits la semaine dernière, plusieurs éléments ont suscité des questions de la part des proches de la jeune fille de 23 ans.
Quelles sont les circonstances de la mort de Taba Lydienne Solange ? C’est la question à laquelle s’emploie à répondre la justice camerounaise depuis plusieurs jours. La jeune femme de 23 ans a trouvé la mort le 25 juillet 2020 alors qu’elle se trouvait à Kribi (Sud), dans la résidence de son amant, Frank Derlin Eyono Ebanga (31 ans), ci-devant sous-préfet de Lokoundje.

Les deux amants se trouvaient au domicile de l’administrateur civil lorsque l’étudiante à l’Université de Douala a été tuée. La première version avance la thèse d’un accident. Le sous-préfet aurait accidentellement tiré sur sa compagne pendant qu’il manipulait son arme de service.

L’enquête judiciaire ouverte à cet effet était rendue le 30 juin dernier à l’étape de la reconstitution des faits. Un retracé du déroulement des évènements fermé à la presse, souligne Radio Equinoxe.

Cette reconstitution des faits s’est déroulée avec le sous-préfet incriminé, «en présence du préfet de l’Océan, du Procureur de la République près les tribunaux de première et de grande instance de Kribi et de la famille de la défunte. Une reconstitution des faits bien curieuse d’autant plus que les journalistes seront chassés par des gendarmes en colère», indique Joseph Abena Abena, correspondant local de Radio Equinoxe.

Outre cet aspect, note notre confrère, la famille de la défunte s’interroge sur d’autres curiosités. Elle ne comprend par exemple pas que la résidence où a été commis le crime n’ait pas été mise sous scellée depuis le drame. De même, ajoute le journaliste, au cours de la reconstitution des faits, il a été constaté que le sang da la victime avait été entièrement nettoyé. Or, c’est un élément indispensable à la manifestation de la vérité.

Tout ceci fait craindre aux proches de Taba Lydienne une entorse à l’élucidation des circonstances réelles de la mort de leur fille. Pendant ce temps, le présumé meurtrier, qu’on dit mal en point, est interné à l’hôpital de district de Kribi où il reçoit des soins. Il y a été momentanément extrait pour la reconstitution des faits avant d’y retourner.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter