Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 04 05Article 460281

Crime & Punishment of Friday, 5 April 2019

Source: camer.be

Assassinat d'un français: de présumés assassins et faussaires aux arrêts


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Quatre jeunes impliqués dans l’assassinat d’un expatrié français de 54 ans à Soa et un gang de faux- monnayeurs ont été appréhendés par les forces de l’ordre

Si jeunes et déjà habités par l’esprit criminel. Quatre individus dont l’âge varie entre 17 et 22 ans méditent leur sort à la brigade de gendarmerie de Soa depuis quelques jours. Ils sont soupçonnés d’avoir ôté la vie à Christophe Rémy Holtzer, un architecte français âgé de 54 ans, le 23 février dernier dans un studio que louait la victime à la cité universitaire « Alpha 30 » à Soa. La victime a succombé à un coup de gourdin sur son crâne. Les présumés assassins ont emporté avec eux les deux téléphones de l’architecte français, la somme de quatre millions de F, des documents liés au décaissement d’argent, entre autres. « C’est le 25 février dernier qu’on a été saisi par le concierge et le conducteur des travaux de la victime. Ceux-ci nous ont annoncé le décès d’un expatrié dans sa chambre.



Ils nous ont fait savoir que cette mort n’était pas naturelle parce que la victime retrouvée nue et visiblement sodomisée, gisait dans une mare de sang noire et déjà coagulée. Ses deux téléphones ont disparu », explique le chef d’escadron Remy Eloto, commandant de compagnie de gendarmerie de Mfou. L'info claire et nett. Avec l’appui des éléments de la Division de la sécurité militaire de la Gendarmerie nationale, des réquisitions d’usage seront aussitôt engagées au niveau des opérateurs de téléphonie mobile, ce qui permettra de mettre la main sur la présumée commanditaire au quartier du Lac à Yaoundé. Celle-ci n’est nulle autre que la copine de la victime, la nommée N. A Bello, 19 ans. « Nous avons aussi interpellé la nommée M. Onana, 17 ans, qui vivait maritalement avec N. A Bello.

Cette dernière a contribué à l’arrestation de Yacouba Simon, 22 ans, un repris de justice, chef de gang qu’elle a requis pour la cause. Dans la même lancée, elle nous a permis d’arrêter l’utilisateur du téléphone, H. Kenfack, 20 ans, élève en classe de Seconde. C’est un receleur d’un vol aggravé », ajoute l’adjudant chef major Roger Noa Awono, commandant de la brigade de Soa. Trois autres suspects impliqués dans cette macabre affaire courent toujours. Autre coup de filet des pandores, un réseau de fabricants de fausse monnaie démantelé samedi dernier à Yaoundé. Trois suspects ont été appréhendés par les éléments du Groupement de gendarmerie territoriale de Yaoundé.

« C’est un camarade qui nous a appelés samedi pour nous dire qu’il était en présence d’un arnaqueur qui fabrique et fait circuler de la fausse monnaie. Nous avons demandé à notre camarade de l’interpeller et de le conduire ici. eb.remac. Une fois arrivés, nous avons constaté que le suspect avait sur lui environ 17 000 F constitués en fausses coupures de 500, 1000 et 2 000 F. Ce qui nous a permis de remonter la filière jusqu’à Damase où on a pu interpeller les deux autres », confie le lieutenant colonel Ignace Walter Mengada Bela, commandant le Groupement de gendarmerie territoriale de Yaoundé. Sauf que le « cerveau » du réseau, informé par un des malfrats, a pris la fuite. La perquisition a permis de saisir de faux billets, ainsi que du matériel utilisé pour la falsification et l’impression de billets de banque.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter