Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 18Article 597448

Actualités of Tuesday, 18 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Assassinat à Kekem (Haut-Nkam): démasqué, le petit ami de Ines en fuite

Le corps de Ines Le corps de Ines

•Solon des dernières informations, Ines a été tuée par son petit ami Joachim.

•Ce dernier est actuellement en fuite.

•Joachim est actuellement recherché par la police et la gendarmerie.


L'on sait enfin qui a tué Ines Tchouamaleu, la jeune élève assassinée fin semaine dernière à Kekem dans le département du Haut-Nkam, région de l’ouest. Les enquêteurs pensaient que la jeune fille avait été tuée par des policiers, mais selon les dernières informations, son petit ami qui a d'abord nié ne pas connaître la fille a été démasqué. Il est actuellement en fuite et est activement recherché.

L’enquête ouverte va en effet présenter la piste de Joachim, petit-ami de Ines arrivé dans la ville la veille du drame.

'Joint au téléphone, il va dire ne pas connaitre la fille. Mais les confidences d’Ines faites à sa sœur aînée ajoutées aux photos du soldat de la marine avec la défunte vont d’avantage aiguiser les soupçons des enquêteurs. Dans la matinée du lundi 17 mai 2021, alors que les éléments du commissariat de sécurité publique de Kekem vont se rendre au domicile de Joachim, ce dernier va fondre dans la nature. Il est activement recherché pour assassinat', écrit ABK Radio sur sa page Facebook ce mardi matin.

Lors de la découverte macabre, Ines avait du sang coagulé dans la bouche et les narines, ainsi que des traces de strangulation sur son cou.

Rappelons que d'après la presse locale, cette élève en classe de première F4 au Lycée Technique de Kekem, s’était rendue dans un bar dénommé WhatsApp avec ses amis dans la nuit du vendredi 14 mai 2021, pour passer du bon temps. Mais à une certaine heure sur le chemin du retour, elle a été poursuivie par un homme en tenue. Le lendemain à la découverte du cadavre, les riverains ont accusé le policier d’être à l’origine de ce crime.


Crimes de plus en plus récurrents

Le 11 mai dernier, l’officier de l’armée Clément Mendo a assassiné sa femme dans leur domicile après une dispute. Un crime dont les circonstances n’ont pas encore été clairement élucidées. Malgré les témoignages des enfants du couple, qui affirment que l’homme en tenue a copieusement bastonné son épouse, l’officier de l’armée a tenté de nier les faits devant les enquêteurs, soutenant que la dame s’est suicidée à l’aide d’une cravate.

Tout comme le sous-préfet de Lokoundjé, une petite localité située aux alentours de la cité balnéaire de Kribi, Eyono Ebanga a assassiné sa copine Lydienne Taba Solange avec son bébé dans le ventre à l’aide de son arme. Jusqu’à ce jour, l’enquête a piétiné, la fille a été enterrée et le meurtrier continue à vaquer à ses occupations.

Avant lui, l’on a vécu une scène de crime, digne d’un film hollywoodien à Yaoundé en 2014. L’homme en tenue Essembe Efioh Vincent, avait surpris son épouse aux environs de 8h dans son bureau de l'immeuble Crédit Foncier du Cameroun situé en bordure du Boulevard 20 mai de Yaoundé. Au cours d'une dispute très tendue, l'officier aurait avec son arme à feu, abattu son épouse avant de se donner lui aussi la mort en se tirant une balle dans la tête.

Les violeurs et tueurs d’étudiants

Dans la foulée des crimes répertoriés ces dernières années, l’on peut citer celui du commissaire Mezou Marie Claudette qui avait froidement abattu l'étudiant Epanda Cyrille à Bafoussam.
L’on put encore citer les cas de l'inspecteur principal de police Jean Yves Assoo qui avait violé une gamine de 16 ans à Bandjoun ou encore le policier Eba'a Ngomo qui en compagnie de son frère violaient une gamine de 15 ans à N'tui.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter