Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 08Article 572104

General News of Monday, 8 February 2021

Source: Actu Cameroun

Arrivé à Etoudi, Kamto va voler comme Biya et son entourage 'Bulu' - Dieudonné Essomba

L’économiste Dieudonné Essomba affirme que Maurice Kamto prétend se battre contre un régime corrompu alors que ce qu’il vise en réalité c’est le pouvoir.
L’expert en question d’économie Dieudonné Essomba ne croit pas en la sincérité du combat de Maurice Kamto. Il affirme dans une de ces publications, en rapport avec l’initiative Survie Cameroun que le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) ne cherche qu’à accéder au pouvoir. Il ne veut pas mettre fin à la corruption, au détournement des fonds publics, à l’inertie et à l’incapacité à résoudre les multiples crises sociaux politiques. Pour Essomba, on ne fait pas le reproche à Kamto d’avoir volé l’argent de ses compatriotes mais c’est de masquer ses réelles intentions. L’économiste croit savoir que le président du MRC pense qu’il est temps que les Bamilékés prennent aussi le pouvoir. Et s’il arrive à Etoudi, il fera pareil que Biya et son régime.

Retrouvez ci-dessous la tribune de Dieudonné Essomba


C’EST LE COMPTE D’EMPLOI QUI EST UNE NECESSITE ET NON L’AUDIT

Dans une opération comme SURVIVAL, les divers partenaires n’attendent pas un audit. Ils attentent le compte d’emploi, autrement dit, les sommes qui ont collectées et l’usage qui en a été fait.

C’est une sorte de compte-rendu de tout ce qui a été fait de l’argent collecté.
L’audit est une opération de second ordre dont le recours traduit toujours un problème de confiance. Son rôle peut être une simple confirmation du compte d’emploi, mais, il peut aussi permettre de détecter des manquements dans l’opération et des biais dans le compte d’emploi.
On ne saurait donc faire un audit sur SURVIVAL sans son compte d’emploi, car il serait impossible d’établir sur quoi porte l’audit, ni aux gens de comprendre ce qu’on reproche aux responsables.

La vérité est que KAMTO et sa bande tentent d’éviter la publication de ce qui est essentiel, à savoir le compte d’emploi qui permettrait de voir de manière claire les abominations qu’ils ont faites avec l’argent collecté.
On verrait alors, à côté de 2 ou 3 petites opérations liées à la Pandémie et destinées à faire illusion, des dépenses du type « achat de gros véhicules », « voyages en Europe », « financement des opérations du MRC », « construction d’un immeuble », voire « appui aux Amba Boys ».

Voilà ce qu’on verrait, à la réalité.
Et c’est pour cette raison qu’il faut à tout prix dévoyer l’attention des Camerounais vers un pseudo-audit qui ne porte nullement sur les usages qu’on a fait des fonds, mais sur un prétendu écart sur les divers instruments de collecte électronique d’argent.

Il y a quelque chose de pourri dans cette opération…
En réalité, nous ne reprochons pas Kamto d’avoir volé l’argent des Camerounais. De toute façon, il ne pouvait en être autrement : c’est un voleur au même titre que les autres, aussi bien ceux que Biya a envoyés en prison que ceux qui sont encore aux affaires, et tremblotent de terreur à la moindre perspective d’un remaniement ministériel.

Ce que nous reprochons à Kamto, c’est de tenter de masquer la vraie nature de ses revendications. Il prétend lutter contre un régime incapable, rongé par la corruption systémique, le détournement des fonds publics, l’inertie et l’incapacité à résoudre les multiples crises sociaux politiques. Mais dans la réalité, ses préoccupations sont très loin de là ! Son problème à lui et les siens, c’est la tontine, la logique rotative du pouvoir d’Etat : les Bamileke doivent aussi être au pouvoir et manger comme les Ekang mangent et comme les Fulbé ont mangé.

Peu importe la manière dont le pouvoir sera géré. S’il vole, on n’a pas à le lui reprocher, puisque Biya et les Ekang volent !

Bien plus, quand arrivé à Etoudi, Kamto va voler comme Biya et son entourage « Bulu » sont réputés le faire, tout le monde n’aura pas le droit de se plaindre. Seuls, ceux qui paient les impôts auront ce droit, et on sait bien qui ces gens-là veulent nous présenter comme les seuls contributeurs d’impôts au Cameroun !

L’ethnofascisme s’exprime même là où on ne l’attend pas !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter