Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 27Article 537577

General News of Thursday, 27 August 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Arriérés de salaire à la Commune de Zoetélé : le personnel donne un préavis de grève

Dans une lettre rédigée ce 24 Août et adressée au Préfet du Département du Dja et Lobo, le collectif du personnel sur la base de la loi régissant le code du travail en vigueur au Cameroun, annonce un arrêt de travail le 1er Septembre prochain pour une durée indéterminée.


Les motifs sont mentionnés dans la correspondance

« En effet, nous accusons à ce jour onze (11) mois d’arriérés de salaires ; de fait, nous réclamons le non – paiement des salaires d’Octobre 2019 à Août 2020… ».


Les démarches entreprises

« Nous avons donc à cet effet entrepris les démarches suivantes, auprès de notre hiérarchie :

Communication de Monsieur le Maire au mois d’Avril 2020, rassurant le personnel communal que la situation sera bientôt arrangée ;

Rencontre entre le Maire et les délégués du personnel en date du 29 Juillet 2020 pour s’enquérir des démarches de la hiérarchie afin que les agents communaux aient des salaires ;

Convocation par les délégués du personnel d’une réunion avec tous les agents communaux en date du 05 Août 2020, le Maire se faisant alors représenter par son premier adjoint, pour faire non seulement la restitution de la rencontre avec le Maire, mais aussi pour voir dans quelles mesures une grève pourrait éventuellement avoir lieu, à partir du 1er Septembre si rien n’est fait du côté de la hiérarchie ;

Rencontre entre les délégués du personnel et le Maire en date du 20 Août 2020 pour signifier à la hiérarchie que la grève est imminente ;

Réunion présidée par les délégués du personnel dans les locaux de la commune et avec les agents communaux en date du 21 Août 2020 avec pour résolution d’observer un mouvement de grève pour une durée indéterminée…

Plus loin, les délégués du personnel font savoir à l’autorité administrative que malgré ces arriérés de salaire, tous se sont rendus quotidiennement au travail, en respectant les heures de service et servant les usagers sans état d’âme.

Aujourd’hui, ils entendent également faire prévaloir leur qualité de « Pères et Mères de famille, ayant des responsabilités, des obligations et des devoirs envers leurs familles respectives… ».

Ne pouvant plus joindre les deux bouts, faute de salaires, ils font savoir au Préfet du Dja et Lobo qu’ils « n’ont d’autre solution que de manifester leur mécontentement au travers de la grève annoncée ».


Arriérés de salaire, une tare partagée par de nombreuses communes

Même si certains n’osent pas entreprendre la même démarche que le personnel de la commune d’arrondissement de Zoetélé, nombreux sont les travailleurs au sein de ces municipalités qui travaillent pendant de longs mois sans salaire.

Ceux – là, pour s’en sortir, n’hésitent pas à arnaquer grassement les usagers requérant des services. Une attitude honteuse pour ces parents qui cherchent ainsi à survivre et est malheureusement connue par leur hiérarchie qui ne dit mot.

Les prix exigés pour tel ou tel autre service sont fixés selon en fonction de la tête du « client » et s’il y’a la moindre protestation, le dossier est illico presto envoyé dans le panier à ordures.

Et portant, payer régulièrement les salaires des employés de la mairie devrait être chose aisée, pour ces maires et leurs principaux collaborateurs qui vivent comme des princes. Malheureusement !!!

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter