Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 12Article 561884

Politique of Saturday, 12 December 2020

Source: Cameroon Info

Arrestations des militants du MRC: Maurice Kamto critique la presse camerounaise

L’opposant fustige le traitement de la presse locale de l’actualité relative aux arrestations, selon lui arbitraires, des militants de son parti.
Maurice Kamto a des choses à reprocher à la presse camerounaise. Le leader du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) l’a fait savoir le 11 décembre 2020, au cours d’une interview à Afrik Inform, une chaîne de télévision diffusée sur la toile.

Le journaliste lui a demandé ce que le MRC comptait faire après les dernières mesures du gouvernement (élargissement des militants du MRC, fin de sa résidence surveillée); lesquelles mesures sont considérées comme une «main tendue» du gouvernement, a précisé notre confrère.

«Je suis étonné par les raccourcis que vous prenez. Et le milieu de la presse camerounaise est assez coutumier de cela. La main tendue du gouvernement, c’est en direction de qui ? Qu’est-ce qui justifiait les arrestations de départ ? Vous ne vous êtes jamais posé la question, et c’est ce qui me frappe dans la manière dont les milieux de la communication traitent des évènements au Cameroun», a réagi M. Kamto.

«On arrête des gens parce qu’ils ont marché pacifiquement, après en avoir fait une déclaration dans les services de la préfectorale. Et vous trouvez que le fait de les libérer, c’est une main tendue. Ce qui veut dire qu’implicitement vous dites que le gouvernement aurait pu continuer à les garder et ça aurait été normal… mais soyons sérieux ! Je ne sais pas si vous le faites exprès ou si c’est de la provocation», a ajouté l’opposant, estimant que les journalistes «vivent dans une autre planète».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter