Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 23Article 536665

General News of Sunday, 23 August 2020

Source: Cameroon Info

Arrestation d'un militant MRC: le MRC accuse l’ambassadeur du Cameroun au Gabon

Le secrétaire départemental du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun au Gabon a été libéré dans la nuit du 21 août 2020, après plusieurs jours de détention dans les locaux du contre-espionnage gabonais.

Serge Sihonou respire à nouveau l’air de la liberté. Le secrétaire départemental du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) a été libéré tard dans la nuit du vendredi 21 août 2020, après avoir passé plusieurs jours en détention dans les locaux du contre-espionnage gabonais à Libreville, la capitale.

Sa libération, informe un communiqué du parti, est consécutive à la saisine de l’ambassadeur du Gabon au Cameroun par l’opposant Maurice Kamto, leader dudit parti.

«Après toutes les tortures morales et physiques que le représentant local du MRC a endurées, il est ressorti des services gabonais dans un très mauvais état psychologique et physique», précise le communiqué.

Le MRC accuse l’ambassadeur du Cameroun au Gabon, Mme Ondoua Ateba, née Ngaeto Zam Edith Félicie Noëlle d’être à l’origine de l’arrestation de son militant.

«C’est l’occasion pour le MRC de dénoncer l’attitude irresponsable et honteusement partisane de madame l’ambassadeur du Cameroun au Gabon qu’il tient pour responsable de la sécurité de ses militants vivants dans ce pays voisin. Le MRC invite par ailleurs les autorités gouvernementales gabonaises à refuser à l’avenir de se laisser instrumentaliser à des fins politiques partisanes par les autorités diplomatiques camerounaises dans leur pays», lit-on.

Voici le communiqué:

Le Président National du MRC est heureux d’annoncer à l’opinion nationale et internationale que, quelques heures après sa correspondance adressée à Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Gabon au Cameroun ce vendredi 21 août 2020 à 15heures, le Secrétaire Départemental du MRC au Gabon, M. SIHONOU Serge, arbitrairement arrêté, détenu et torturé depuis plusieurs jours dans les locaux du contre-espionnage gabonais à Libreville à la demande de Madame ONDOUA ATEBA, née NGAETO ZAM Edith Félicie Noëlle, militante du RDPC et ambassadeur du Cameroun au Gabon, a été libéré ce même vendredi 21 août aux alentours de 21 heures.

Après toutes les tortures morales et physiques que le représentant local du MRC a endurées, il est ressorti des services gabonais dans un très mauvais état psychologique et physique. Le Président National du MRC invite le Gouvernement Gabonais et madame l’ambassadeur du Cameroun au Gabon à prendre toutes les dispositions nécessaires pour veiller à sa santé mais également à sa sécurité.

C’est l’occasion pour le MRC de dénoncer l’attitude irresponsable et honteusement partisane de madame l’ambassadeur du Cameroun au Gabon qu’il tient pour responsable de la sécurité de ses militants vivants dans ce pays voisin.

Le MRC invite par ailleurs les autorités gouvernementales gabonaises à refuser à l’avenir de se laisser instrumentaliser à des fins politiques partisanes par les autorités diplomatiques camerounaises dans leur pays.

Les militants du MRC sont très sensibles à l’accueil fraternel du peuple gabonais. Cependant, dans le respect des lois gabonaises, ils tiennent tout autant à participer à la vie politique de leur pays, le Cameroun.

Ce douloureux épisode vient, une fois de plus, démontrer aux yeux du monde la volonté du régime illégitime de M. Paul BIYA de se maintenir au pouvoir par la terreur tant au plan national que dans la diaspora.

Yaoundé le 21 août 2020

Le Service de la Communication

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter