Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 09Article 607171

Actualités of Friday, 9 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Arnaque : un homme d’affaires escroque 262 millions à un ressortissant français et refuse de comparaitre

Le ressortissant français a porté plainte M. Melingui Mvondo Louis Marie, promoteur d’une société spécialisée dans les transactions immobilières.

Il est poursuivi pour avoir perçu d’importants fonds pour l’achat d’un terrain et la construction d’un immeuble au quartier Bastos à Yaoundé.

L’accusé refuse de comparaître depuis plusieurs mois.

M. Aubaterre Jean de nationalité francaise, resident à Paris a porté plainte devant le Tribunal de première instance (TPI) de Yaoundé centre administratif. Il accuse son partenaire d’affaires M. Melingui Mvondo Louis Marie, promoteur d’une société spécialisée dans les transactions immobilières de l’avoir floué. Concrètement, il lui reproche d’avoir perçu la somme de 262 millions de francs en lui miroitant l’achat d’un terrain au quartier Bastos à Yaoundé. Sur ce site, il projetait construire un duplex. Convoqué à plusieurs reprises devant la barre, M. Melingui Mvondo Louis Marie a toujours brillé par son absence Le 29 juin 2021, M. Aubaterre Jean, relate avoir été saisi par une connaissance en 2015 qui l’a mis en contact avec le mis en cause. Il faut noter que les échanges se faisaient entre les deux parties par voie électronique. Jean Aubaterre dit avoir fait deux virements à M. Melingui Mvondo Louis Marie. Le premier virement d’environ 68775000 francs a été effectué dans le compte de la société du plaignant domicilié à Afriland First Bank et le deuxième de 134,4 millions de francs avait été viré à la CCA à la demande du mis en cause. et les différents échanges électroniques entre les deux parties. La représentante du parquet, dans ses réquisitions intermédiaires, a estimé suffisants les éléments de preuves pour que l’accusé présente sa défense.

Plainte.

En 2016, le Français voulait de l’évolution du projet, il explique avoir été surpris que M. Melingui Mvondo Louis n’était plus joignable. Nkolbisson Jean Aubaterre dit avoir saisi la division régionale de la police judiciaire du Centre qui avait ouvert une enquête. Elle avait permis de mettre main sur Joachim Melingui Mvondo Louis Marie en 2020. Le suspect avait été gardé à vue avant d’être relaxé à cause de la pandémie de coronavirus survenue la même année. Mais, le plaignant indique qu’à l’information judiciaire, M. Melingui Mvondo Louis Marie qui n’a pas nié les faits qui lui étaient reproché, avait continué de le rassurer de ce que l’immeuble est toujours en construction. Il raconte qu’au cours d’une décente judiciaire effectuée pour cette affaire, M. Melingui Mvondo Louis Marie a conduit l’équipe plutôt sur un autre site au quartier Nkolbisson où une maison était en construction. Il souligne que malgré toutes ces gymnastiques, rien ne lui avait été présenté comme preuve qui atteste de ce que ce chantier de Nkolbisson était sa propriété. Pour donner du crédit à l’accusation, M. Aubaterre Jean a produit les éléments justifiant les virements de la somme querellée