Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 10Article 607285

Actualités of Saturday, 10 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Arnaque, mendicité : comment les journalistes de la Crtv avilissent la corporation

Les journaliste de la Crtv ont cultivé une sorte d'arnaque Les journaliste de la Crtv ont cultivé une sorte d'arnaque

La dénonciation est faite par Martin-Roger Aba’a, le directeur de l’observatoire des textes de base du RDPC.

Citant un responsable en charge des relations presse dans un cabinet en communication, l’élite du Sud affirme que les journalistes de la chaine privée nationale se comporte comme des « prostitués » .

Selon lui, les journaliste de la Crtv ont cultivé une sorte d'arnaque quasiment instituée au sein de leur maison.

Les accusations sont extrêmement graves pour des journalistes exerçant dans une chaine d’Etat. Dans sa correspondance adressée au directeur général de la Crtv, Martin-Roger Aba’a, le directeur de l’observatoire des textes de base du RDPC dénonce : arnaque, raquettage, mendicité. Il affirme que les journalistes de la Crtv ont institué une sorte d'arnaque au point où il exige les perdiems pour toutes couvertures médiatiques. « Nous apprenons sur la plume d’un Responsable en charge des relations presse dans un cabinet en communication qui veut garder son anonymat que Plus prostituée que les journalistes de la CRTV Il n'en vois pas. De sa posture de responsable en charge aussi des relations presse dans un cabinet en communication, il affirme que ce sont les journalistes de la CRTV qui leur causent le plus de problèmes. Pourtant très bien payés. Mais, ils ont cultivé une sorte d'arnaque quasiment instituée au sein de leur maison, au point où, l'équipe conviée à une activité te dit qu'il faut aussi les perdiems du monteur. Sinon, le papier ne sera pas monté », relate-t-il le froid au dos.
Plus grave, il joute « il parait qu’ils font le pied de grue après la cérémonie, contestant même les montants qu'on leur donne. À la moindre cotation de l'invitation à une activité, le soi-disant chef d'équipe te contacte tout de suite, pour se rassurer qu'ils aient les perdiemes. Exige qu'on aillent les transporter. Sur le site de l'activité, c'est les plus impatients. »

Résoudre le problème.

Selon le natif du Sud, le problème est facile à résoudre « Nous conseillons de plus en plus à ceux qui demandent des prestations de service à ces journalistes de la CRTV de ne plus les impliquer dans leurs activités. C'est très stressant. Les inviter, aller les transporter, leur donner obligatoirement de l'argent, aller les déposer », conseille-t-il. Avant de lancer un appel à Charles Ndongo « nous interpelons donc Le DG de la CRTV Monsieur Charles Pythagore Ndongo en notre qualité de citoyen camerounais soucieux du respect du bon fonctionnement du service public , et soucieux de la manifestation de la vérité quand plane un doute sur certaines situations. Les camerounais veulent savoir si ces faits dénoncés s’avèrent fondés . L’opprobre qui est jetée sur la TV nationale ,que dirige l’une des figures emblématiques de cette entreprise d’état , et qui y travaille depuis sa création mérite une clarification sérieuse et publique. »

Rejoignez notre newsletter!