Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 14Article 608113

Actualités of Wednesday, 14 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Arnaque et corruption : les dessous de la convocation de l’officier de police, Samuel Oyono

Il aurait promis des places dans les grandes écoles à ses victimes Il aurait promis des places dans les grandes écoles à ses victimes

L’officier de police, Samuel Oyono est visé par une procédure disciplinaire.

Il est accusé de corruption et d’abus de confiance.

Il aurait promis des places dans les grandes écoles à ses victimes.


L’Officier de police 2eme grade Samuel Oyono est activement recherché par la police. Le Délégué général à la sûreté nationale Martin Mbarga Nguelé l’a convoqué en sa qualité de Chef de la sécurité auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo.
L’officier de police Samuel Oyono est sommé de se présenter impérativement à la DGSN pour affaire urgente le concernant. En effet c’est au mois de décembre 2020, pendant qu’il était encore en service au Ministère de l’Enseignement supérieur, que l’officier de police aurait commis des dégâts. Des sources affirment qu’il avait été accusé de corruption et d’abus de confiance par plusieurs personnes à qui il aurait promis des places dans les grandes écoles à Yaoundé. L’on cite des parmi ces grandes écoles, l’Ecole normale supérieure ou l’Ecole nationale supérieure Polytechnique, la faculté de médecine etc. A l’époque des faits, l’officier de police n’avait pas été convoqué car disait-il qu’il jouissait d’une ^proximité avec le ministre de l’enseignement supérieur. Quelques temps après l’homme en tenue a été remis à la disposition de sa hiérarchie. C’est ainsi que plusieurs plaintes seront déposées auprès des services du délégué général à la sureté nationale.

Fame Ndongo ignore son garde du corps.

Selon la convocation de Martin Mbarga Nguele l’officier Oyono était encore en service auprès de Jacques Fame Ndongo. Celui n’a pas tardé de produire un communiqué pour informer la Communauté nationale que Samuel Oyono a été remis à son administration d’origine depuis plus de six mois. « Par conséquent, il ne saurait se prévaloir de quelque prérogative que ce soit, relativement au Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement supérieur ou concernant ce département ministériel » a expliqué le Professeur Narcisse Joël Meyolo, nouveau chef de la cellule de la communication du MINESUP.

Rejoignez notre newsletter!