Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 24Article 582976

General News of Wednesday, 24 March 2021

Source: Intégration n°456

Armée et police : gros mammouths à la solde de l’État

A elles seules, près de 120 milliards FCFA ont été reversés au titre de salaires et avantages au premier semestre 2020.

Presque 500 milliards FCFA en dépenses de personnel de l’État au cours du premier semestre 2020. C’est globalement ce qu’indique l’annexe,de la loi de finances2021. A bien, décrypter le document, le coût de la prise en charge salariale des personnels de la défense et de la sécurité est colossal. Au cours de la période citée supra, ils ont «empoché» un total de 119,997 milliards FCFA, soit 24,96% de la masse salariale globale. Dans les détails, l’armée pèse 65 816 hommes pour une masse salariale de 83,91 milliards FCFA, soit 19,30% des effectifs et 17,4% de la masse salariale. La police, quant à elle, emploie 24 340 agents pour une masse salariale de 36,08 milliards FCFA représentant 7,14% des effectifs et 7,37% de la masse salariale de l’État.

Qu’est-ce qui s’est passé ?

Selon nos sources au ministère des Finances, entre 2011 et juin 202Û, le fichier solde de l’État a enregistré au total 214 802 nouvelles prises en charge. Des recrutements lancés au cours de eette période, les .armées et la pouce l’emportent haut la main. Elles ont étoffé leurs effectifs respectifs de 13 803 nouveaux fonctionnaires de police et 43 224 militaires et gendarmes.

En plus de cela, soulignent nos informateurs, il y a eu l’achèvement de la mise en place de la nouvelle grille de rémunération calculée sur la base des décrets n°2014/253 du 07 juillet 2014 (portant revalorisation de la rémunération mensuelle de base des personnels civils et militaires) et n°2008/100 du 7 mars 2008 ( portant revalorisation du taux de l’indemnité de non logement à 20%).

«Et puis, il faut relever que cette période allant de 2011 à juin 2020 a été marquée par de nombreux salaires fictifs dans l’armée et la police», glisse un connaisseur du dossier. Ce dernier évoque notamment la création et l’insertion de faux matricules dans les fichiers de la direction du Commissariat inter-armée (Dircia), avec la complicité de quelques policiers ayant accès aux matériels et documents d’identification.

«Par nos réseaux de suivi indépendant, nous avons décelé 46 000 fonctionnaires fictifs parmi lesquels des milliers de militaires et policiers, preuve à l’appui, le gouvernement ne nous a jamais démentis quand nous l’avions révélé il y a quelques années», crache Jean-Marc Bikoko, syndicaliste et ex-point focal de l’Ong Dynamique citoyenne. Il se félicite que le 26 juillet 2019, 10 malfaiteurs ayant participé au détournement de pas moins de 1,5 milliard FCFA des caisses du Trésor public à travers le virement des salaires à 102 militaires fictifs, ont été jugées coupables par le juge du Tribunal criminel spécial (TCS).

II est à relever que depuis 201.0, les salaires absorbent chaque année plus de 20% de l’enveloppe budgétaire, bien au-delà des bonnes pratiques recommandées par le FMI et du ratio de soutenabilité fixé par la Cemac. Pour l’année 2021, les dépenses de personnel (337 048 agents) culminent 1069,826 milliards de FCFA contre 1040,148 milliards FCFA en 2020. Cette enveloppe représente. 22,91% du budget de l’État. Elle est en augmentation de 29,678 milliards FCFA en valeur absolue soit 2,77 % en valeur relative, sous l’effet de «la poursuite de la prise en charge des nouveaux recrus à la Fonction publique et dans les forces de l’ordre».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter