Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 26Article 576070

General News of Friday, 26 February 2021

Source: Actu Cameroun

Archidiocèse de Yaoundé: une affaire de sorcellerie agite la paroisse de Bikok

Un homme vivant en Angleterre accuse sa mère d’avoir tué par voie de sorcellerie plus de 80 personnes de sa famille en 30 ans. Le curé du village qui décline de juger sa fidèle, prend position pour cette dernière.


Le curé de la paroisse Saint Fabien de Bikok, dans le sud de l’archidiocèse de Yaoundé, le Père Wilfried Désiré Atouba Awoua, était accusé de « pratique de sorcellerie ».

Un homme vivant en Angleterre accuse sa mère d’avoir tué par voie de sorcellerie plus de 80 personnes de sa famille en 30 ans. Le curé du village qui décline de juger sa fidèle, prend position pour cette dernière et demande à ce que l’affaire qui est déjà portée devant les tribunaux soit réglée en famille, rapporte le quotidien Le Messager en kiosque ce vendredi.

Le journal rapporte que le curé de la paroisse Saint Fabien de Bikok, dans le sud de l’archidiocèse de Yaoundé, le Père Wilfried Désiré Atouba Awoua, était accusé de « pratique de sorcellerie ».

« Son accusateur n’est autre que Valentin Effila, citoyen camerounais originaire du village Bikok, et homme d’affaires vivant en Angleterre. Joint au téléphone par nos confrères de La Croix. Africa, ce dernier précise : « En réalité ce n’est pas le curé de Bikok que j’accuse de pratique de sorcellerie. Mais je l’accuse de soutenir, ma mère, la nommé Mballa Antoinette, qui était la deuxième épouse de mon défunt père Bomba Denis. Il est établi par tous les membres de notre famille à Bikok, que notre mère Mballa Antoinette, qui est pourtant responsable de la légion de marie au sein de la paroisse Saint Fabien de Bikok est à l’origine de morts du fait de la pratique de sorcellerie au sein de notre famille ». Peut-on lire dans les colonnes du journal.

La veuve Bomba

Valentin Effila mentionne alors les noms de plusieurs membres de sa famille qui seraient mort à cause de veuve Bomba, née Mballa Antoinette : « Depuis 1985 qu’elle est arrivée dans notre famille pour épouser notre père feu Bomba Denis, cette femme que nous appelons tous maman, a tué par sorcellerie plus de 85 personnes », commente-t-il.

« De novembre 2020, à janvier 2021, nous avons enterré 5 personnes dans la famille à Bikok. En conseil de famille, maman Mballa Antoinette a été indexée publiquement. Non seulement elle n’a pas nié les faits qui lui sont reprochés, mais aussi elle s’est montrée menaçante sur quiconque va encore prononcer son nom. Tout le monde a donc pris peur ».

Valentin Effila qui dit être chrétien catholique pratiquant et très attaché à la paroisse Saint Fabien de Bikok affirme avoir entrepris des démarches pour poser le problème de pratique de sorcellerie dont madame veuve Bomba née Mballa Antoinette serait l’auteur, en demandant au curé le Père Wilfried Désiré Atouba Awoua d’accepter d’organiser une séance d’exorcisme à l’église et dans la famille, pour faire cesser ces pratiques.

La plante mystique

« Le curé non seulement n’a pas été d’accord, mais s’est montré catégoriquement opposé. Il nous a fait un cours de morale chrétienne en nous demandant de l’aider financièrement à organiser la paroisse. Pourtant il est établi au village que dame Bomba née Mballa Antoinette a fait pousser une plante mystique appelé en langue béti, notre langue « A àyang », et à chaque tombée de nuit, elle y faisait déposer deux œufs ; le matin les œufs disparaissaient et du coup il y avait des morts. Cela s’appelle quoi sinon pratique de sorcellerie ? ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter