Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 25Article 615526

Diasporian News of Wednesday, 25 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Appel à l'aide: une Camerounaise entre la vie et la mort en Thaïllande

Ayuk Marilyn Ayuk alias Ma Mary Ayuk Marilyn Ayuk alias Ma Mary

• Une citoyenne camerounaise lutte contre une tumeur au cerveau en Thaïllande

• Elle a déjà subi deux opérations chirurgicales

• La communauté camerounaise dans le pays appelle à l'aide tout camerounais sur le cas de Ma Mary



Une citoyenne en détresse en Thaïllande. Elle vit un long calvaire depuis un moment entre son état de santé dégradant et son retour difficile au pays. Dame Ayuk Marilyn Ayuk alias Ma Mary, originaire de la division Manyu lutte contre une tumeur au cerveau après un long moment de dépression.

Hospitalisée, c'est la communauté camerouaise au Thaïllande qui s'occupe d'elle. Comment-est-elle arrivée à être bloquée dans ce pays? Tout a commencé en 2018 lorsque Ma Mary a débarqué dans ce pays d'Asie du Sud-Est, seulement avec un visade touriste volé au Cameroun. Dans un premier temps, elle était comfortable et a commencé par travailler. Ses malheurs ont débuté lorsque l'agence royale thaïllandaise du Nigeria là où elle était censée se rendre pour obtenir son visa, a informé les autorités du pays que des visas ont été volés dans leur bureau. Les autorités ont ailleurs commencé par fouiller et vérifier les visas des expatriés.

Ma Mary a été arrêtée et maintenue en détention pendant plus de 3 mois pendant que la police thaïlandaise menait ses enquêtes. Elle a ensuite été libérée, mais son passeport a été saisi. Jugée ensuite par les autorités judiciaires, Ma Mary a été condamnée à 6 ans de prison , réduit ensuite après l'appel de cette décision à 2ans.

Ce déboire lui a fait passé par une forte dépression nerveuse. Son cerveau très affecté, Ma Mary va devoir subi deux opérations chirurgicales qui ont coûté 8 millions de CFA payées par le gouvernement. Les autorités thaïllandaises ont été dans l'obligation de la libérer et lui ont donné l'autorisation de rentrer chez elle au Cameroun.

Une très bonne nouvelle de courte durée pour Ma Mary et ses proches qui n'ont pas les moyens nécessaires pour son retour au Cameroun. Face à cette situation délicate, la communauté camerounaise appelle à l'aide tout Camerounais de bonne foi à soutenir Ayuk Marilyn alias Ma Mary.

Rejoignez notre newsletter!