Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 16Article 505588

General News of Thursday, 16 April 2020

Source: cameroonvoice.com

Annulation des dettes: voici pourquoi le FMI a désavoué le Cameroun

Lundi 13 avril 2020, le Fond monétaire international a informé sur le versement d’une aide d’urgence à 25 pays face à la situation de covid-19 qui prévaut. Sur la vingtaine de pays choisis, 19 pays africains ont été sélectionnés, pour alléger et mieux riposter face à la pression de l’épidémie de coronavirus, liste sur laquelle le Cameroun n’y figure pas.

Members of the International Monetary and Financial Committee listen to the Chairman and Egyptian Finance Minister Youssef Bourtos-Ghali as they meet October 9, 2010 at the IMF Headquarters in Washington, DC. The IMF/World Bank Meetings are being held in Washington, DC this week which will host Finance Ministers and Bank Governors from 187 countries. IMF Photograph/Stephen Jaffe
Le Fonds monétaire internationale, a annoncé lundi 13 avril via le versement d’une aide d’urgence, qu’une mesure a été prise, pour permettre à certains pays pauvres de couvrir les remboursements de la dette due au FMI, sur une période de 6 mois. Afin de permettre aux différents pays sélectionnés de mieux mobiliser des forces financières pour lutter contre l’impact notoire du covid-19, le Fond monétaire international a décidé de venir en aide à une fourchette de pays, aux conditions économiques mitigées. Six mois pour que les pays pauvres triés par le FMI puissent se concentrer sur la pandémie, en rassemblant le plus de ressources en matière d’urgences sanitaires, de services médicaux et de fabrications pharmaceutiques, pour contrer la propagation du nouveau coronavirus.

Ledit allègement est l’œuvre possible du Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes (fonds fiduciaire ARC). Grâce à cette mesure, le Fonds peut accorder des allègements de dettes – dissimulés sous forme de dons – aux pays les plus pauvres et, dont les situations économiques sont délicates. Selon le FMI ces pays sont les « plus pauvres et les plus vulnérables frappés par une catastrophe naturelle ou de santé publique aux conséquences désastreuses. »

Toutefois, le Fonds fiduciaire est passé de 215 millions de dollars à une somme globale de 500 millions de dollars, jugée encore inefficace pour répondre aux besoins des pays pauvres face au covid-19. Pour accroitre la somme des 500 millions de dollars, le FMI a lancé un appel à contribution aux grandes puissances, aux pays à l’économie reformé et aux nouvelles puissances. C’est alors que les contributions « promises » de 185 millions de dollars du Royaume-Uni et des 100 millions de dollars du Japon, ont été jointes au capital réunis de 500 millions de dollars que possède présentement le Fonds.

La date exacte du lancement des mesures prises par le FMI n’a pas encore été communiquée, cependant, la liste des pays futurs bénéficiaires de l’allègement de la dette pour les six prochain mois elle, a été publiée. Gambie, République démocratique du Congo, Libéria, Togo, Guinée, Sierra Leone, Bénin, Sao-Tomé-Et-Principe, Mozambique, République centrafricaine, le Rwanda, Burkina Faso, Tchad, Comores, Guinée Bissau, Togo, Niger et le Mali sont les 19 pays africains sélectionnés et qui verront le service de leur dette subir un allègement pour les six prochains mois. Le Cameroun tout comme la quasi totalité des pays de l’Afrique subsaharienne avait formulé la demande de bénéficier de ce privilège. Il apparaît donc qu’il ait été désavoué par l’entité mondiale comme le relèvent certains observateurs. Ce n’est pas une décision qui va contenter le Cameroun, qui n’est pas loin de 1000 cas de personnes testées positives au Covid-19. Sans doute un message fort à l’intention des autorités camerounaises; à savoir de régler tous ces problèmes du Cameroun dont le monde ne veut plus entendre parler.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter