Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 22Article 574981

General News of Monday, 22 February 2021

Source: Actu Cameroun

Annoncée pour mort, voici la situation sur l'état de santé de Germaine Ahidjo

La famille de Germaine Ahidjo, la veuve du défunt président du Cameroun Ahmadaou Ahidjo s’est vue contrainte de publier une photo de celle-ci, pour démentir l’annonce de sa mort.

Comme le milliardaire Pascal Monkam, la veuve d’Ahmadou Ahidjo a été annoncée morte. Sur la toile, l’annonce de sa fausse mort a circulé dès le début du weekend. Voulant la stopper, la famille de Germaine Ahidjo a publié aussi sur la même toile, une photo d’elle la montrant au milieu de deux de ses filles. Même si l’ancienne première dame du Cameroun a été malade ces derniers jours, sa famille se veut rassurante. Elle se met tout doucement d’une maladie, apprend-on.

Rappelons que la veuve aujourd’hui âgée de 99 ans, a gardé une dent contre l’actuel président du Cameroun Paul Biya, successeur de son défunt époux. Germaine Ahidjo vit en exil comme l’a été Ahmadou Ahidjo son mari. Elle a quitté le Cameroun après le coup d’Etat manqué de 1984 qui visait Paul Biya. Ce dernier est accusé d’être derrière les mutins et est condamné par contumace.


Enfants
Toutefois, certains de ses enfants ont décidé de servir dans le régime Biya. Il y a par exemple Mohamadou Badjika Ahidjo, qui est un des ambassadeurs itinérants du président Paul Biya. Il y a aussi Aminatou Ahidjo qui est militante du Rassemblement démocratique du peuple camerounais. En 2018, lors de l’élection présidentielle, elle a battu campagne en faveur de Paul Biya. Elle a même été nommée présidente du Conseil d’administration du palais des Congrès.



Pension
Les cris de Germaine Ahidjo sans pension vieillesse ont souvent été rendus publics. Cependant ses proches notamment Aminatou Ahidjo sont montés au créneau pour démentir. Me Alice Nkom qui a souvent porté le plaidoyer de la veuve du défunt Ahmadou Ahidjo a même adressé une lettre ouverte à la première Dame Chantal Biya. Il y a aussi le président et fondateur de l’ONG « Justice plus », Aboubakar Ousmane Mey qui a révélé avoir entamé plusieurs démarches visant le déblocage de la pension. Cependant ses démarches n’ont été que vaines.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter