Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607657

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

André Tsala Messi inhumé, le Rdpc et la grande famille de la Lékié sont sans voix.

André Tsala Messi a été ancien ministre et maire de la commune de Monatélé.

Le chef traditionnel de 3e degré est décédé à 79 ans.

Tout le département de la Lekie est en larmes.

L’ex-ministre et ancien édile de Monatélé, décédé à l’âge de 79 ans a été conduit à sa dernière demeure samedi dernier. L’inhumation s’est déroulée selon le rituel, au terme d’une cérémonie funèbre segmentée en trois phases (cérémonies traditionnelle, religieuse, Républicaine). Une foule immense des personnes venues de la Lékié, et des différents coins du pays et de la diaspora venue dire adieu au patriarche Eton André Tsala Messi n’a pas pu contenir ses larmes. Les témoignages recueillis en disent long sur la personne. « André Tsala Messi affectueusement appelé Pepa Messi, était un homme auprès de qui il faisait bon d’être, un homme aux grandes qualités humaines. Dans ce village où il a régné comme chef traditionnel de 3e degré durant 27 ans, il était un pilier. Une source de sagesse où venait s’abreuver tout le monde », regrette Alima Noah, habitnt de Monatele. Pour le patriarche Philippe Tsala, « le défunt était un modèle de réussite. Parti de rien avec alors qu’il perd son père à l’âge de 5 ans, André Tsala Messi est recueilli par son frère aîné Bernard Nomo qui assure son éducation et en fait un homme. Son décès marque la fin d’un long et riche séjour terrestre ».
L’office religieux.

Plusieurs prélat ont concélébré l’office religieux, présidé principalement par monseigneur Faustin Ambassa Ndjodo, archevêque métropolitain de Garoua. L’archevêque a reconnu un fervent chrétien, un homme de foi, plein d’humilité qui a servi Dieu et le peuple. A en croire le prélat, Tsala Messi donnait de sa sagesse, son énergie, son courage à la société et à son village. « Dieu veut nous faire comprendre que lorsqu’on croit avoir tout donné, il lui reste Jésus Christ qui nous apprend l’humilité et l’amour voilà pourquoi nous devons l’accompagner dans la foi pour que Dieu lui ouvre les portes de sa maison », a supplié Mgr Faustin Ambassa Ndjodo.