Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 30Article 523744

General News of Tuesday, 30 June 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Ambazonie : le vice-président annonce l'assaut final

Le vice-président annonce l'assaut final Le vice-président annonce l'assaut final


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le gouvernement intérimaire du Cameroun méridional aurait, semble-t-il, lancé une mise en garde à la diaspora Ambazonia en Europe, en Afrique du Sud et aux États-Unis, selon laquelle la pénurie de soutien financier et d'assistance dans le cadre de la pandémie de coronavirus affaiblit les forces d'autodéfense à Ground Zero.

Le vice-président Dabney Yerima a noté lundi que le département de la défense d'Ambazonie avait ordonné le retrait tactique de certaines forces de restauration défendant la patrie pour permettre au gouvernement intérimaire de les préparer à la dernière et la plus décisive phase de la résistance.

Yerima a également adressé une lettre au Parti communiste du Swaziland, remerciant ses dirigeants d'avoir mis en évidence les souffrances de la population du sud du Cameroun à la communauté internationale et a ajouté que les hôpitaux et les centres de santé du sud du Cameroun dévastés poussent des centaines d'ambazoniens à lutter pour faire face à la pandémie de Coronavirus.

Le vice-président du sud du Cameroun en exil a observé que le gouvernement intérimaire avait besoin d'un financement urgent pour faire face à la situation humanitaire créée par les soldats de l'armée du Cameroun français sur les femmes et les enfants du sud du Cameroun.

Le Cameroun occidental a été transformé en scène de la pire crise humanitaire en Afrique après que le président de 87 ans, Paul Biya, a déclaré la guerre aux anglophones du sud du Cameroun il y a quatre ans.

La guerre en cours visait à maîtriser un soulèvement populaire du sud du Cameroun dirigé par le président emprisonné, le président Sisiku Ayuk Tabe, qui a annoncé au monde l'indépendance de la République fédérale d'Ambazonie. Alors que le régime de Biya à Yaoundé soutenu par l'actuel gouvernement français du président Emmanuel Macron n'a pas atteint cet objectif, il poursuit des opérations souvent aveugles qui tuent et mutilent des civils, dont des femmes et des enfants.

L'ONU et l'Union européenne estiment que la guerre a fait plus de 3000 morts au cours des quatre dernières années.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter