Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 12 31Article 453220

General News of Monday, 31 December 2018

Source: APA

Ambazonie: le président des sécessionnistes prévoit un discours ce lundi


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les séparatistes des régions camerounaises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont annoncé, dans un communiqué posté lundi en mi-journée sur leurs plateformes de propagande, que leur président par intérim, Samuel Ikome Sako, fera ce soir à 20h une allocution à l’occasion du de Nouvel an.

S’exprimant depuis sa base aux États-Unis, le chef des indépendantistes saluera notamment les combattants sur le terrain et encouragera ses partisans à rester fermes, tout en raffermissant en eux l'espoir d'une Ambazonie libre dans le cœur des populations, souligne le communiqué .

«L’allocution du Dr Sako, selon le communiqué, sera diffusée par la chaîne de télévision séparatiste, la chaîne de télévision Southern Cameroons Broadcasting Corporation (SCBC) et la chaîne de télévision Ambazonia Broadcasting Corporation (ABC), situées en dehors du pays, mais disponibles sur Internet et par satellite.»

Il s’agira du énième acte de défiance des indépendantistes anglophones. Dans un de leurs tracts, circulant dans les régions concernées mais également sur les réseaux sociaux, ils donnent jusqu’au 31 décembre à «l’administration francophone» pour, entre autres, quitter les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

LIRE AUSSI: Sérail: Maurice Kamto violemment attaqué!

Dans le même ordre d’idées, les indépendantistes ont posté, il y a trois jours, une vidéo montrant un soldat de l’armée régulière en train d’être décapité par leurs combattants, une exécution qualifiée d’«extrême barbarie» par le chef de division de la communication au ministère de la Défense, le colonel Didier Badjeck.

«Nous espérons que tous ceux qui agitent la confusion en exposant de manière calomnieuse de prétendues exactions commises par l'armée camerounaise, auront le courage de dénoncer cet acte abject et ignoble. Nous attendons les réactions que nous n'exigeons peut-être pas. Lorsque les consciences d'hommes et femmes disposant encore d'une vertu s'indignent, cela ne peut être que réconfortant ; surtout au moment où des mesures sacrificielles s'investissent pour retrouver la paix.»

Sur le terrain de la crise anglophone, débutée en octobre 2016 par des revendications corporatistes d’avocats et d’enseignants, APA a appris, de sources sécuritaires, qu’au moins six combattants séparatistes avaient été tués vendredi dans la localité de Binka (Nord-Ouest), alors qu’ils venaient d’attaquer des bergers.

L’assaut de l’armée a également permis de mettre la main sur un assaillant et de saisir plusieurs armes chez les hommes de Samuel Ikome Sako, nommé chef par intérim depuis l’arrestation et l’extradition du Nigeria, en début d’année, du leader sécessionniste anglophone Sisiku Ayuk Tabe et neuf de ses lieutenants.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter