Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 06 27Article 465719

General News of Thursday, 27 June 2019

Source: www.camerounweb.com

Ambazonie: 12 tonnes d’aides humanitaires brulées par les séparatistes

La Coordinatrice résidente du système des Nations Unies et Coordinatrice humanitaire au Cameroun, Mme Allegra Baiocchi, a déclaré que 12 tonnes de matériel de secours aux victimes de la crise sociopolitique dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du pays ont été brûlées récemment à Pinyin.

Bien qu'elle n'ait attribué le blâme à aucun des belligérants, il convient de rappeler que dimanche, des vidéos de combattants d'Ambazonie brûlant du matériel de secours du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies ont été diffusées par les médias sociaux. Les vidéos montraient deux camionnettes chargées avec de l'aide en flammes.

Les véhicules se dirigeant vers Pinyin ont été interceptés et brûlés. Les vidéos montrent les voitures en flammes pendant que certains objets étaient déversés sur la route.

Dans l'une des vidéos, un commentateur, qui s'appelait lui-même "Striker" et se revendiquant d’un groupe armé sécessionnistes a revendiqué la responsabilité de l'acte qui a depuis suscité une condamnation générale.

« C'est Striker qui vous parle. Nous avons brûlé tout ce que le gouvernement camerounais a envoyé pour nous empoisonner ici - du riz, de l'huile végétale et bien d'autres choses. Nous avons détruit tout cela. C'est le véhicule qui a transporté les objets à Pinyin. Nous l'avons brûlée. Nous avons tout brûlé», a déclaré le combattant sécessionniste.

Le lundi 24 juin 2019, Mme Baiocchi a écrit sur Twitter que les organisations humanitaires ne devraient jamais être une cible et que les vivres ne devraient jamais être détournés de ceux qui en ont le plus besoin.

« Douze tonnes d'aide vitale ont été gaspillées après l'attaque du convoi du PAM. (…) Les organisations humanitaires n'ont qu'un seul but : aider les personnes dans le besoin. Ils sont neutres et impartiaux. Leur travail doit être protégé, pas attaqué ! #NotATarget. » a écrit Mme Baiocchi.

Un travailleur humanitaire qui a opté pour l'anonymat a déclaré que l'aide humanitaire décrite dans ladite vidéo ne provient pas du gouvernement mais du Programme alimentaire mondial des Nations Unies exécuté dans le monde entier et au Cameroun par l'intermédiaire de leurs partenaires locaux en vue de soulager la souffrance des personnes déplacées affectées par la crise.

« Les aliments ne sont pas toxiques et tous les protocoles nécessaires ont été respectés avant la distribution. Les organisations chargées de la mise en œuvre comprennent et respectent pleinement les principes humanitaires d'humanité, de neutralité, d'impartialité, d'indépendance et d'absence de préjudice », a déclaré le travailleur humanitaire.

« Je crois comprendre que les partenaires d'exécution du PAM dans la région du Nord-Ouest sont LUKMEF, Caritas, etc. qui sont tous des organisations très crédibles et respectées qui ont aidé au développement local bien avant la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Si vous avez besoin de plus amples renseignements, vous devriez communiquer directement avec eux. Je comprends aussi que le fait de bloquer l'accès à l'aide à ceux qui souffrent ou d'attaquer les travailleurs humanitaires est un crime au regard du droit humanitaire. » a,-t-il poursuivi.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter