Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607516

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: Le Quotidien N° 632

Ambassade du Cameroun en France: que retenir de la première année de Magnus Ekoumou

ndré-Magnus Ekoumou ndré-Magnus Ekoumou

Nommé le 30 juin 2020 par décret présidentiel, la mission du diplomate est de «Rassembler et de pacifier». Le nouveau maître du bâtiment du 73, rue d’Auteuil prend les rênes arrive dans un contexte particulier marqué par une crise managériale. L’Ambassadeur extraordinaire plénipotentiaire du Cameroun André-Magnus Ekoumou affiche déjà un visage rassurant dans son management. Une relation de proximité entre l’Ambassadeur et les usagers. La diaspora camerounaise voit en cette personnalité un espoir et une solution aux différentes préoccupations des Camerounais de France. Un espoir également dans le rassemblement et d’apaisement.

… il n’y a que les camerounais pour moi. Ici, il n’y a ni BAS, ni patriote, ni Béti, ni Bamiléké, ni francophones, ni anglophones. Il n’y a que les Camerounais». C’est un extrait de l’interview de l’Ambassadeur du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou paru dans les colonnes du journal le Messager. L’ambassadeur du Cameroun en France nommé le 30 juin 2020 par décret présidentiel commence à marquer ses empreintes. Son style est novateur et prometteur. Pourtant il prend les rênes de cette institution diplomatique qui représente le Cameroun en France dans un climat de crise. Le Ministre plénipotentiaire de classe exceptionnelle aux méthodes pertinentes incite la diaspora camerounaise de France à la paix question pour ces Camerounais et camerounaises de rentrer construire le Cameroun, qui a besoin de tous ses fils et filles. Il a pris les fonctions au lendemain de l’élection présidentielle remise en question par un parti un politique de l’opposition, ce qui a d’ailleurs fait l’objet des casses dans l’Ambassade que dirige le diplomate André-Magnus Ekoumou.

Le représentant du Chef de l’Etat du Cameroun en France n’a pas tardé pour amorcer le processus d’apaisement de tous ses compatriotes. Un travail qui s’inscrit dans sa feuille de route même s’il reconnaît que beaucoup reste à faire, l’homme qui pratique la diplomatie de proximité démarre ses journées aux côtés des usagers de l’ambassade, « je fais le tour des usagers qui me posent leurs problèmes et j’essaie de les résoudre autant que faire se peut» confie-t-il. La diaspora camerounaise de France doit pouvoir discuter pacifiquement ce qui n’est d’ailleurs pas interdit. Mais il est étonnant de savoir que certains membres de cette diaspora sont plus agressifs, insultes pillent et gaspillent leurs institutions.

Le diplômé de la promotion 1990 à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric) est fidèle à sa feuille de route dont les principales articulations s’inscrivent dans la restauration d’un climat de paix ; apaisement de la mission diplomatique ; pacification les relations entre le chef de mission et le personnel. Une stratégie prometteuse fait de tact et d’humanisme. On se souvient de son allocution de prise de fonction, le diplomate Camerounais invitait alors ses collaborateurs à travailler question d’atteindre les objectifs, ainsi il déclare : « Je n’ignore guère l’ambiance qui prévaut au sein de nos services et structures de la chancellerie et des postes consulaires d’une part ; et les rapports de collaboration quelques fois difficiles, qui ont mis à mal à certains égards l’osmose professionnelle à laquelle je vous invite d’autres part. J’en appelle ainsi au sens de la responsabilité de chacun, en vue d’atteindre ensemble les objectifs qui ont présidé à notre affectation à nos différents postes en France ». Un discours qui présage le travail qui commence à porter les fruits aujourd’hui. Le diplomate qui en 2016 devient le Grand officier des ordres nationaux vient donc de remettre la sérénité, la confiance dans l’Ambassade, une sorte de “New deal diplomatique”. Ce qui est une satisfaction, puisque la communauté Camerounaise de France représente l’une des tranches les plus importantes de la diaspora à l’étranger. Cette communauté qui est valablement représentée du point de vue l’image de marque du Cameroun à l’international. A ce titre l’eurobond est une illustration parfaite. Une preuve que le Cameroun se porte bien à l’international, puisque le pays des lions indomptables vient de récolter 450 milliards de Francs CFA, et pourtant les milieux financiers proposaient près de trois fois plus. C’est un signe qui prouve que le Cameroun se porte bien à l’international. D’ailleurs, le Cameroun est dirigé par le Président de la République S.E.M Paul BIYA, un homme de paix, un visionnaire, qui est conscient de ce que la paix est une condition importante dans le développement du Cameroun.

L’entame de la deuxième année d’André-Magnus Ekoumou dans la Maison Commune du Cameroun en France reste dans le sillage du rassemblement et de la paix. L’admiration du Cameroun à l’extérieur est conséquente à la personnalité de ses diplomates. Son Excellence André-Magnus Ekoumou à Paris tient son paris.

Rejoignez notre newsletter!