Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 24Article 592498

General News of Saturday, 24 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Alternance : voici pourquoi Maurice Kamto n'inspire aucune confiance à Macron

donnant son point de vue sur la présence de Emmanuel Macron au Tchad et la pontée au pouvoir de Mahamat Idriss Deby au pouvoir, le conseiller du président national du MRC, Wilfried Ekanga a donné les raisons pour lesquelles la France a préféré prolonger le règne de Paul Biya et n'a pas voulu une alternance avec Kamto.

'Si Maurice Kamto était un bon élève de la France, il y a longtemps que le régime Biya aurait sauté. L'occasion s'est d'ailleurs présentée à l'élection 2018, mais Kamto ne présentait malheureusement pas à la France les garanties de sa suzeraineté continue sur le pays et ses ressources. Alors elle s'est rabattue sur une prolongation de Biya sur le trône. Ça s'appelle le pragmatisme géopolitique', écrit Wilfried Ekanga dans son analyse.


Voici le reste de sa tribune

Nous espérons que cette fois, même le dernier des aveugles a vu qu'en 2021 en Afrique francophone, c'est encore l'Elysée qui décide de qui va être président, qui est dictateur, qui est démocrate et qui est rebelle. C'est une question de rapport de force. Ils ont des missiles dernier cri, des Rafale, des Mirage, des sous-marins, des portes-avions, et l'arsenal nucléaire assorti. Vous ne pouvez RIEN FAIRE, à part la grande gueule.
Nothing.

J'espère que vous avez enfin compris que la seule fois où Paul Biya a eu raison de toute sa vie, c'est quand il a reconnu en 1991 être "le meilleur élève de la France". Si son Gang de Malfrats et lui sont encore à Etoudi après toutes les savanneries de ces dernières années sur les droits de l'homme et l'enfumage électoral, c'est parce qu'il n'empêche pas Paris de dormir. Il n'est ni Laurent Gbagbo, ni Sylvanus Olympio.
Au contraire il est une garantie absolue que ni le Franc CFA, ni Bolloré, ni Castel, ni Thalès, ni Razel, ni la PHP etc... ne lâcheront de sitôt leurs monopoles au Cameroun. Il est leur ange gardien. Il serait prêt à tuer Chantou pour que Bolloré reste.

HYMNE AU WAMAKOULISME

La France ne vient pas sécuriser vos pays. C'est impossible d'arrêter une guerre une fois qu'on a créé ou nourri des tensions. Son énorme puissance ne sert pas à ramener la paix chez vous. Elle lui sert à imposer celui qui lui garantira la continuité de sa chasse gardée. Peu importe que vous ne vouliez pas. Peu importe si vous vous entre-tuez ensuite en périphérie, tant que l'exploitation de "ses" ressources dans "votre" sous-sol ne souffre de rien, elle a réussi sa mission.

C'est pour ça que même dans les pays en guerre civile, il y a des concessions françaises présentes et qui fonctionnent très bien. Et si elle envoie ses militaires au front, c'est pour sécuriser ses pôles d'exploitation. Elle n'envoie pas ses soldats mourir pour vous. C'est une stupidité notoire de le penser une seule seconde.

Et parce que Biya (comme Ouattara, comme Gnassingbé, comme Sassou, comme Bongo ou comme Sall) n'a aucun milligramme de panafricanisme en lui, ne vous attendez à aucun sursaut d'orgueil de l'Union Africaine ou même de la zone CEMAC. Les mêmes qui ont enfermé Maurice Kamto (soit disant ami de la France) sont les mêmes (accompagnés de la France) à féliciter aujourd'hui le CMT de Mahamat Deby, auteur d'un ignoble putsch constitutionnel.
Seule une logique wamakoulienne peut expliquer ce delirium.

EN BREF :

La tribalisation du débat politique a rendu les biyayistes totalement allergiques à l'effort cérébral. Ils sont incapables de voir les faits comme des faits et se persuadent de leurs propres mensonges. Pour défendre le village, ils réussissent l'exploit de se convaincre que le plus vieux pion de la France encore en activité est un modèle de panafricanité et de souverainisme.

Vous n'êtes pas près d'être indépendants. Pas sous ce régime en tout cas, ne rêvez pas. En fait, ne commencez même pas à rêver. Vous vivez dans des districts géants appelés pays par abus de langage. L'actualité vous prouve qui gouverne, et avec l'assistance de qui. En attendant, le panafricanisme est mort, parce que tous les dirigeants africains francophones actuels sont des cadavres. Biya le premier'.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter