Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 04Article 586144

Politique of Sunday, 4 April 2021

Source: Actu Cameroun

Alternance politique: 'le pouvoir n’est pas la propriété du RDPC'

L’homme politique revient sur la dernière réunion de certains partis politiques à Yaoundé jeudi dernier.

« Le pouvoir pour le pouvoir ou le pouvoir pour servir ? Voici l’argument qui revient chaque fois que la nécessité d’une réforme consensuel du système électoral est évoquée: « Est-ce que le Rdpc va accepter de vous donner les armes pour lui prendre le pouvoir » ou bien » la vocation d’un parti politique est de conquérir le pouvoir et de le conserver » « seule l’assemblée nationale est habilitée à modifier le système électoral » », écrit le porte-parole du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc).

Pour lui, le pouvoir n’est pas la propriété du RDPC pour qu’il le concède à qui il veut quand il veut. « Le pouvoir est la propriété du peuple qui définit le mode de son accession. Un parti politique ne peut donc pas au nom de la conservation du pouvoir exclure le peuple de la définition du mode d’accession à celui-ci. Le seul mode de conservation du pouvoir passe par la satisfaction du peuple à travers une bonne gouvernance et non par l’oppression car un pouvoir qu’on tient par la force est une illusion de pouvoir », ajoute-t-il.


Il croit par ailleurs que l’Assemblée nationale n’est pas une création divine mais bien du peuple, elle doit son existence au peuple et est au service du peuple. C’est le peuple qui lui dit ce qu’elle doit faire et non un groupe d’individus. Toutes les institutions existent par la volonté du peuple et peuvent disparaître par sa même volonté.



« Par conséquent, si ceux qui nous gouvernent ont encore un minimum d’amour pour le pays et pour leurs compatriotes, ils devraient accéder à la demande de l’immense majorité du peuple pour la réforme consensuel du système électoral. Cette démarche a l’avantage de garantir la paix, la stabilité, pour un développement harmonieux. Il est donc temps que ceux qui nous gouvernent face preuve de responsabilité en épargnant le Cameroun des risques inutiles de frictions pouvant entraîner de graves conséquences », a-t-il conclu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter