Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 01Article 594862

General News of Saturday, 1 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Alternance: 'les Ekang ne laisseront le pouvoir que par la force'

Dans un commentaire où il répondait à l'homme politique Parfait Mbvoum du Sdf, l'économiste Dieudonné Essomba a fait une analyse concrète et objective de la situation politique du Cameroun.


L'économiste est arrivé à la conclusion que le pouvoir est essentiellement tribal. De ce point, il a donc déduit que le pouvoir actuel au Cameroun est la propriété des Ekang. Il explique par ailleurs que si ces derniers y associent d'autres c'est pour les aider à mieux se maintenir. Essomba rejoint ainsi le concept de tribalisme d'État de Nganang.

L'économiste va plus loin, en affirmant que seule la force peut permettre de reprendre le pouvoir aux Ekangs. La paix, les urnes et les élections sont une utopie. Il ne sert à rien d'espérer une prise de conscience des gouvernants parce que le pouvoir au Cameroun est basé sur la domination de la tribu la plus forte sur les autres. Les Ekangs qui dominent ne laisseront jamais le pouvoir à moins d'y être contraints par la force, fulmine Dieudonné Essomba qui démontre clairement que la seule alternative qui fait sens actuellement est celle des anglophones.

Il poursuit son analyse en désignant le principal adversaire des Ekang qui sont, d'après lui,les Bamilékés. Il estime que ceux-ci sont ceux qui ne veulent pas se soumettre à la domination Ekang. Les b
Bamilékés sont donc, à croire à notre analyste, la communauté à abattre. Ceci prouve à suffire que la bamiphobie est donc une réalité. Il conclut en arguant que les Bamilékés n'ont aucun levier susceptible d'affaiblir le tout puissant groupe Ekang.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter