Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 23Article 582604

General News of Tuesday, 23 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Alternance : le fils d’Ahmadou Ahidjo convoqué à Etoudi

Les rumeurs annonçant la quête du pouvoir par le fils de l’ancien président Badjicka Ahidjo sont prises au sérieux au palais présidentiel. Selon Boris Bertolt, il fut interpellé par des proches de Paul Biya sur le sujet. Badjicka Ahidjo, ni tout lien avec le « Mouvement des Badjikaistes » en gestation.

« Après les révélations sur les discussions autour d’un mouvement appelé le « Mouvement des Badjikaistes pour le redressement du Cameroun » visant à pour suivre l’héritage de son père Ahmadou Ahidjo, dans le sillage des débats autour de Franck Biya, la présidence de la République n’a pas apprécié.

Surtout que Badjicka AHIDJO a été contacté il y a plusieurs mois et reçu à Etoundi y compris par Paul Biya où on lui a promis le poste de charge de mission à la présidence de la République. Il lui avait été indiqué que sa principale mission devait être le retour de la dépouille de son père, Ahmadou AHIDJO. Depuis rien.

Contacté par les collaborateurs de Paul Biya, BADJIKA a répondu : « Moi-même je vois aussi comme tout le monde. Je ne connais rien là -dessus », rapporte Boris Bertolt.


Les nordistes se mobilisent autour du fils d’Ahmadou Ahidjo

La scène politique camerounaise s’anime. La guerre de succession bat son plein. Disons plutôt la guerre des héritiers également atteint son paroxysme.
Les grandes manœuvres se mettent en place. Des semaines après l’apparition au grand jour d’un Mouvement tendant à proposer à la nation comme successeur de Paul Biya, son fils Frank Emmanuel Biya, dans le sillage d’Omar Bongo, Eyadema, Obiang, les choses semblent bouger d’un autre côté.


La Capitale politique, précisément l’Hotel des Députés, a abrité le 14 Mars 2021, une discrète rencontre entre certains élus du grand Nord et autres acteurs pour préparer le lancement d’un grand Regroupement des Ahidjoistes autour de son fils, l’ambassadeur Mohamadou Ahidjo. Ce dernier n’a pas pris part à la réunion et semble n’avoir pas été informé.


Dans le contexte politique du Cameroun marqué par les replis identitaires et la résurgence du communautarisme politique, les nostalgiques du tout premier président du Cameroun estiment que “son fils, son héritier, peut apparaître comme l’indispensable rassembleur en droite ligne des idées chères à son père : unité, unité, encore unité, développement et prospérité.”


Ce mouvement qu’ils comptent intitulé “Le Mouvement des Badjikaistes pour le Redressement du Cameroun” (MBRC) entend promouvoir selon un élu du grand Nord:
“ces idées du président Ahmadou Ahidjo pour le bien être des Camerounais”.
Rappelons que ce mouvement, MBRC dont les contours ne sont pas encore officiellement connus, principalement orchestré par des élites du grand Nord arrive à la suite du “mouvement 10 millions de nordistes” récemment interdit par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter