Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 03Article 524602

General News of Friday, 3 July 2020

Source: coupsfrancs.com

Alternance : ces Bamiléké qui freinent la révolution


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Certains amis de la révolution me diront que : “Maitre ce n’est pas le moment d’en parler parce que cette sortie fait le jeu du POUVOIR ou fragilise la révolution.”

Les ethnofascistes et suprêmatistes bulu-beti du régime viendront à leur tour me rire à la barbe prétextant que je finis par leur donner raison.

Peu m’en chaut !

J’ ai pour idéal la justice dans tout ce que je fais.

Sur le jugement juste je n’ai aucune émotion et ne fait acception de personnes.

Je ne transige pas avec la vérité.

Je crois profondément à l’idéal républicain.

Les tribus en politique, c’est démoniaque.

Tout comme j’ai toujours fustigé ces ethnofascistes de ma tribu qui en veulent à Maurice Kamto simplement parce qu’il est bamileke, je voudrais mettre en garde ici et maintenant, ces ethnofascistes bamileke de l’autre bord qui se trouvent dans la révolution et qui soupçonnent tout enfant Beti- bulu d’être un infiltré de je ne sais quoi, tout simplement à cause de ses origines bulu-Beti.

En fait, la présence des beti- bulu dans la contestation des agissements du régime Biya, pour ces ethnofascistes bamileke atténue leurs élans de TRIBALISATION du débat politique.



Car pour eux, Kamto est une affaire bamileke et sa “conquête” du pouvoir doit être menée par les bamileke à l’exclusion des beti- bulu qui ne peuvent selon eux, être valablement contre leur frère Paul Biya au profit de Maurice Kamto.

Ils sont très à l’aise avec l’ affrontement politico- tribal qui leur permet d’exprimer leur haine de l’homme Beti-bulu.

Aussi, voudrais-je, leur rappeler que je lutte pour un Cameroun démocratique et de justice où, si Maurice Kamto ou un autre camerounais gagne une élection qu’il soit déclaré vainqueur.

Je lutte contre un régime qui ne peut plus rien apporter aux camerounais.

A cet effet, je demande solennellement à ceux des compatriotes de la révolution, véritablement animés d’un esprit républicain et croyant à un Cameroun au-dessus des tribus, d’extirper de nos rangs tous ces ethnofascistes bamileke qui ont décidé de faire de l’accession de Maurice Kamto au pouvoir une affaire du village.

S’ils continuent à fonctionner avec ces agents de la haine tribale anti Beti- bulu , je serais bien obligé de m’en prendre publiquement à eux comme je l’ai fait sans états d’âmes contre mes frères et sœurs ethnofascistes beti-bulu.



Le combat contre le régime Biya est une cause nationale parce qu’il s’agit des dénoncer de la mauvaise gestion de notre pays à tous, le dévoiement de l’idéal républicain et la cession de notre pays au colon en contrepartie du maintien au pouvoir.

Il est dès lors du devoir de tout camerounais de toute origine de mener cette lutte, qui ne doit pas être teintée aux couleurs d’un malicieux calcul visant à amener une ethnie au pouvoir, mais plutôt un compatriote ayant des aptitudes à nous diriger.

Nous voulons un Cameroun, véritable république et non un conglomérat de peuplades et de tribus s’opposant les unes autres parce qu’ elles se discutent le pouvoir.

Je ne voudrais pas m’étendre sur les faits qui m’ont poussé à faire cette sortie afin d’éviter de nourrir une inutile haine tribale.

Ce d’autant plus que ces ethnofascistes bamileke, certes très actifs, sont minoritaires.

Ceux qui vont se sentir interpellés le sauront et je compte sur leur citoyenneté effective pour nous purifier la révolution des ETHNOFASCISTES de tous bords.

Bien évidemment, je voudrais rassurer le peuple camerounais que ces ethnofascistes ne me pousseront pas abandonner cette lutte et commencer à célébrer le régime Biya parce que j’aurais constaté des relents ETHNOFASCISTES dans la révolution.

Je ne milite pas pour un Cameroun nouveau par rapport à qui que ce soit et personne ne pourra me faire abandonner le bien que je veux pour mon pays, ma progéniture et mes compatriotes.

Cette sortie vise à assainir le climat de la révolution qui s’enrhume, et ce, pour plus d’efficacité.

Patriotiquement.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter