Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 30Article 611017

Actualités of Friday, 30 July 2021

Source: Le Jour

Alimentation: "les Camerounais ne mangent pas bien '

Dans les rues de Yaoundé Dans les rues de Yaoundé

La nutritionniste met en garde contre la mauvaise alimentation et ses conséquences sur la santé. Elle propose par ailleurs ce qu’il faut privilégier au quotidien dans les plats.


Le 21 juillet se célébrait la journée mondiale de la malbouffe … Une telle journée se justifie parce que l’alimentation a toujours été un facteur clé de la survie de l’être humain. Cette journée est la bienvenue parce qu’elle permet de tirer la sonnette d’alarme contre les « dérives » alimentaires qui sont observées çà et là car la santé de l’être humain en dépend.

En tant que nutritionniste, avez-vous le sentiment que les Camerounais mangent équilibré au quotidien ?
Les Camerounais mangent à tout moment. Le ‘‘fait maison’’ est abandonné au profit de l’alimentation collective : fast food, ou de la rue. Dans ces repas, on retrouve beaucoup de graisse saturée. On y retrouve également beaucoup de sel, de cube, conservateur, colorant… Ce sont des perturbateurs endocriniens que le corps ne peut pas véritablement métaboliser ; et qui constituent un taux d’acide très élevé pour nos reins et nos foies. Des Camerounais observent davantage de combinaisons alimentaires peu appropriées. De plus en plus, ils ne mangent pas bien. Il y a également un abus d’alcool aujourd’hui. Ce n’est pas bon pour le foie et pour les reins. Lorsque vous consommez des braises accompagnées de boissons (sucrerie ou alcool), ça ralentit la digestion. Quand on associe les fritures qui contiennent beaucoup d’huile, on n’est pas à l’abri des ballonnements, surcharges pondérales… L’alimentation des Camerounais est déstructurée. La plus part du temps, vous n’avez pas l’ossature telle qu’on peut avoir quelque chose de crue en entrée, un plat chaud et un désert.

Quelles relations peut-on établir entre la nutrition et la santé de l’Homme ?
Il reste indéniable que l’alimentation est un facteur qui influence au plus haut point notre santé. Ce n’est pas ce que je mange qui me nourrit mais plutôt ce que je digère. Nous devenons ce que nous mangeons la plus part de temps. L’alimentation est un remède. Quand votre alimentation n’est pas bonne, vous aurez besoin des médicaments à tout moment. L’alimentation est au centre de notre vie parce qu’elle apporte des éléments constitutifs à notre organisme. C’est justement pour cette raison que pendant le Covid, certains ont pris la décision de revoir leur alimentation pour renforcer le système immunitaire. L’alimentation est le socle de notre survie.

Les spécialistes conseillent de toujours manger sain. Qu’est-ce qu’on devrait privilégier et éliminer de son alimentation au quotidien ?
Dans notre alimentation, il faut privilégier les végétaux, les céréales, les légumes, tubercules, les légumineuses, les oléagineux. En gros les aliments de saison et les bonnes graisses (huile rouge…). Il faut boire beaucoup d’eau également. Dans notre alimentation, il est important de limiter les produits animaliers parce qu’ils produisent beaucoup d’acide, ce qui est compliqué à évacuer pour les reins et qui s’accumule au niveau des muscles. Il faudra également réduire la consommation des boissons alcoolisées. Elles irritent notre système nerveux et la paroi gastrique, tout en créant beaucoup de problèmes au niveau du foie ; étant très toxiques, le foie met cela en priorité pour évacuation. Il faut réduire également le sel, le sucre et la caféine. Il faut consommer les aliments les moins transformés possibles.

La qualité de l’eau potable fait partie d’une bonne alimentation selon certains. A quel moment doit-on boire de l’eau. Avant, pendant ou après les repas ?

C’est une question qui revient souvent. Il faut boire selon son ressenti et quand on a soif. Boire de l’eau est un art. En principe. Entre 8h et 12 h, il faut boire l’équivalent d’un demi-litre d’eau. Entre 13h et 14h, boire l’équivalent d’un demi-litre d’eau ; de 17h à 20 il faudrait également boire un demi-litre d’eau sachant que la digestion nous apporte une partie. Mais en gros, il faudra boire 1,5 litre d’eau en moyenne par jour. Ça permet d’hydrater le corps. Boire avant le repas est possible pour des personnes qui voudraient remplir un peu le volume stomacal pour manger moins. Cela va permettre aussi de stimuler la production des suc-digestifs. Il ne faut surtout pas prendre plus de deux verres parce que ça va diluer les suc-digestifs. On peut également boire après. L’idéal c’est d’attendre 30 minutes ou de remplacer cette eau par une boisson chaude qui va faciliter la digestion.

Quelle place les fruits occupent-ils dans notre alimentation ?
Les fruits occupent une place importante et capitale dans notre alimentation. Ils offrent des avantages inestimables. Les fruits sont riches en eau pour renforcer l’hydratation des cellules de notre corps. Ils sont riches en vitamines, en fibres alimentaires et en antioxydants. Les fruits sont également riches en sucre ; ce qui n’est pas très bien pour la santé. La manière dont on les consomme est aussi importante. Lorsque vous prenez sous forme de jus de fruit, ça crée des pics de glycémie ; ce qui n’est pas bon pour nous. Le fruit est fait pour être croqué. Le consommer ainsi a plus d’atouts.

Nombreux sont les Camerounais qui mangent à des heures indues. Cela peut-il avoir des effets négatifs ou mieux, y a-t-il des heures pour manger?
Bien évidemment. Certaines exigences sociales et l’omniprésence de la nourriture font que les Camerounais mangent à des heures indues. Cela aura un incident négatif sur la santé. Le soir, le corps entre dans un mode de fonctionnement au ralenti et procède au nettoyage de l’organisme. Lorsqu’on mange à des heures tardives, au lieu de procéder au nettoyage, l’organisme s’occupe de la transformation des aliments qu’on a ingurgités le soir. Dans ces conditions, il ne peut donc pas se régénérer. Cela va entrainer des dysfonctionnements : perturbation du sommeil, indigestion, surcharge pondérale et leurs cortèges de maladies. Il faut prendre un casse-croûte entre 6h et 8h pour avoir de l’énergie pour entamer la journée. Entre 12h et 13h, on va s’installer pour prendre son repas. Ce repas doit être constitué d’une entrée, d’un plat de résistance et de l’eau ou d’une boisson chaude. Entre 18h et 19h on prend un petit plat léger et attendre 3 à 4 heures avant d’aller se coucher.

Certains passent des journées entières à grignoter ou à prendre ce qu’ils appellent des ‘‘coupe-faim’’. Ce mode d’alimentation est-il conseillé ?
Grignoter est un facteur de surcharge pondérale. La consommation excessive de graisse peut conduire à des maladies cardiovasculaires. Les ‘‘coupe faims’’ ne sont pas bon pour la santé parce qu’ils déséquilibrent l’horloge biologique de l’organisme et fatiguent les organes. Il n’est pas bon de grignoter à tout moment ; ça fatigue le système enzymatique et les organes clés de la digestion comme le foie, le pancréas, les suc-digestifs et les reins.

Rejoignez notre newsletter!