Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 03 27Article 583777

Actualités of Saturday, 27 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Alice Sadio envoie des piques à Paul Biya

droit dans ses bottes droit dans ses bottes

La femme politique et présidente de l’AFP estime que certains problèmes qui se vivent au sein du gouvernement au Cameroun sont dus au non-respect de la Constitution. Lire sa sortie.

Comparant les régimes camerounais et ivoirien, la femme politique
1- En Côte-d'Ivoire:

- Le Président dissout le gouvernement
- 48h après, il nomme le Premier ministre et lui <>
- Fort des pouvoirs et attributions à lui conférés à la fois par la Constitution et l'acte de nomination, le Premier ministre, ne serait-ce que symboliquement, procède alors aux consultations et sondages aux fins de proposer au président une liste des membres de l'équipe constitutive du nouvel Exécutif.

Conséquence : Du point de vue symbolique, cette démarche vaut son pesant d'or en termes de cohésion, de lisibilité et de traçabilité des responsabilités dans les orientations et l'action de l'exécutif.

2- Au Cameroun :

- Dans la même <<édition spéciale>> du même <<17h>>, à la même minute près, <> sont lus, portant nomination et du Premier ministre "chef gouvernement" et des autres ministres, sans transition.

- Du coup, chacun, à commencer par le Premier ministre lui-même dit à la télévision, devant un peuple éberlué, comment il est ému, surpris, content de sa nomination et remercie le Chef de l'État pour sa "magnanimité", etc.

- Du coup donc, les déchus se voient instantanément confisquer leurs "jouets" de bigboss par les gendarmes qui leur donnaient le "café" quelques instants auparavant.

- Et donc, de fil en aiguille, on assiste en pleine guerre civile, à des thrillers à faire pâlir hollywood. Du genre: le premier ministre va au NoSo déclare "A", l'un de ses ministres va à France 24 et dit que c'est pour lui là-bas.
Et le SGPR, celui qui gère les affaires présidentielles donc, écrit au "chef du gouvernement" pour lui dire que le Président a dit qu'il lui dise de dire à tel ministre que...

Pardon les camerounais, c'est pour nous qui est le venez voir. Onong!

Rejoignez notre newsletter!