Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 11Article 547945

General News of Sunday, 11 October 2020

Source: cameroonvoice.com

Alerte: 'une perquisition annoncée dans les prochaines heures au domicile de Kamto '

Assiégé à son domicile et privé de sortie depuis une vingtaine de jours par le régime Biya, des vifs soupçons font l'état d'une entreprise d'empoisonnement du président Maurice Kamto par le régime en place.

Le gouvernement semble déterminé à aller toujours plus loin dans sa logique de persécution des opposants politiques. Après les violences largement critiquées perpétrées sur des manifestants pacifiques entre le 21 et le 22 septembre dernier, le régime BIYA a dressé son animosité contre Maurice Kamto. Le domicile du président du MRC est investi par une forte unité de police depuis plus de 20 jours. Les policiers avaient procédé à l’interpellation de plusieurs militants du MRC et des personnels de la sécurité privé du leader politique. La résidence est interdite depuis le 21 septembre d’entrée et de sortie; des indiscrétions laissent penser que la vie de Maurice Kamto en danger désormais.

En effet Cameroonvoice a appris que les services de sécurité du régime Biya envisagent effectuer une perquisition dans les prochaines heures au domicile de Maurice Kamto dans le but avoué de placer dans des conduites d’aération ou autres moyens des produits chimiques toxiques de manière à provoquer l’altération des poumons et voies respiratoires de tous les résidents. Une nouvelle qui a plongé les Camerounais et davantage les proches du leader d’influence dans l’inquiétude. Devant la gravité de cette entreprise Christian Penda Ekoka espère qu’il ne s’agisse que d’un canular.


Les traitements inhumains et les exécutions sommaires sont, en effet, devenus monnaie courante au Cameroun. C’est conscient de ce recul que le Président du mouvement AGIR/ACT s’indigne tout d’abord du silence complice d’une partie de la classe politique camerounaise devant cette séquestration abjecte avant de mettre ouvertement le régime Biya en garde.


La décision des autorités camerounaises d’opter pour des méthodes irrégulières et barbares est désormais une évidence. Aucune raison officielle n’a été donnée quant à la séquestration inavouée de Maurice Kamto à son domicile par des hommes en tenues armés et en grand nombre. Aussi, à la surprise générale, la Justice camerounaise, saisie par les conseils de l’opposant politique dans le cadre d’une requête portant sur la levée de la restriction de mouvements de Maurice Kamto a été rejetée. Tout porte à croire que la voie de la brimade et des meurtres prémédités-par empoisonnement-est celle que privilégie le régime Biya aux affaires depuis 38 ans. La répression est en effet activée depuis plusieurs jours à l’entrée de la résidence de Maurice KAMTO. Des témoignages dignes de foi renseignent qu’une caméra infrarouge a été installée devant la maison de l’homme politique par les forces répressives du régime Biya. Devant cette autre entrave à l’intégrité de Maurice Kamto, l’avocat international Robert Amsterdam entend bien réagir avec cette violation flagrante des droits humains, il promet des actions fortes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter