Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 12Article 572989

General News of Friday, 12 February 2021

Source: Cameroon Info

Alerte: une menace d’explosion de gaz plane au quartier Ndogpassi à Douala

Des populations sont sommées de quitter les alentours de la centrale à gaz, où les puits de gaz ont été forés, puis refermés depuis 5 ans.

La menace est prise au sérieux par les autorités. Pour éviter le pire, une opération de déguerpissement d’une cinquantaine d’habitations dont une école, une église et un parking, a été initiée par les équipes techniques de la commune de Douala 3e. Ces habitations sont construites dans trois zones où trois puits de gaz ont été forés à titre expérimental, puis refermés par Rodeo development (devenu Gaz du Cameroun), filiale du pétro-gazier britannique Victoria Oil & Gas (VOG) et gestionnaire de la centrale à gaz naturel de Ndogpassi.

Mais, «malgré la dangerosité déclarée des lieux, des populations se sont installées sur ces trois puits qui peuvent émettre du gaz à tout moment», alerte le maire de la commune de Douala 3e. Valentin Epoupa, précise que pour des raisons jugées économiquement infructueuses, GDC a refermé ces puits de gaz. Il s’inquiète néanmoins «qu’à un moment donné, ces têtes peuvent laisser échapper du gaz et c’est pour cela que nous demandons aux gens de libérer la zone», tire-t-il la sonnette d’alarme.

Pourtant «Gaz du Cameroun dit avoir indemnisé à deux reprises les gens qui occupent ces espaces», s’étonne Valentin Epoupa, qui somme ces populations de reculer de 50 mètres de la zone autour de Gaz du Cameroun. Le maire de Douala 3e leur accorde un mois dans un premier temps pour déguerpir les lieux. Si elles ne s’exécutent pas au terme de ce délai, menace-t-il, la commune prendra ses responsabilités en démolissant leurs habitations pour sécuriser ces zones à risques.

Inaugurée en 2013 par le président de la République, Paul Biya, la centrale à gaz de Logbaba-Ndogpassi est un investissement d'environ 50 milliards de FCFA. Elle est le fruit d'un partenariat public-privé entre la Societé nationale des hydrocarbures (SNH) et Gaz du Cameroun. En 2015, GDC estimait les réserves de gaz à Logbaba à plus de 212 milliards de mètres cubes. Mais seulement 14 à 16 millions de mètres cubes sont effectivement exploités par jour pour une clientèle de 28 entreprises.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter