Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 30Article 516832

General News of Saturday, 30 May 2020

Source: actucameroun.com

Alerte: les commerçants du carrefour Nkoabang ont 72 h pour rejoindre le marché municipal


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Un ultimatum de 72 heures a été donné aux commerçants du carrefour Nkoanbang pour rejoindre le marché municipal. C’est le préfet de la Mefou Afamba qui a fixé ce délai. Au plus tard, au 1er juin 2020, ils devront avoir quitté le carrefour.

Tout au tour du carrefour Nkoabang, un commerce s’est développé. C’est dans l’arrondissement Nkol Afamba, (département de la Mefou Afamba), dans la région du Centre.

En dépit des multiples campagnes de sensibilisations faites par la mairie, les commerçant continuent d’occuper l’espace. Le préfet de la Mefou Afamba, le sous préfet et et le maire de Nkol Afamba ont effectué le 29 mai 2020 une visite sur le site. Les autorités administratives ont ainsi sensibilisé les différents commerçants installés illégalement. Il leur a été demande de regagner le marché municipal. Il a été en fait aménagé au lieu dit Entrée Carrière.

'Nous sommes venus ici ce matin pour une action que vous connaissez. Mais ne nous voulons pas de désordre, que les uns et les autres perdent leurs marchandises. Donc je suis venu vous demander de partir de vous même. Il y a de l’espace au marché dit entrée Carrière. Il y a de l’espace pour tout le monde', a indiqué Emmanuel Mariel Djikdent. C’est le préfet de la Mefou Afamba.



Appréhensions des commerçants

Les commerçants ne semblent pas être réfractaires à l’invite des autorités. Seulement, ils ont des appréhensions qui concernent les possibles incidences financières. 'On vous donne un espace où on vous impose de de payer 2000 francs d’inscription, 50000 francs de droits de place. Ça ne peut pas se passer dans un marché dit municipal. Donnez nous toutes les conditions', déplore un commerçant.

Pour sa part, la municipalité rassure. Les places dans le marché municipal sont totalement gratuites. Il demande même aux commerçant ceux qui leur demanderaient de l’argent. 'On ne paye pas, c’est gratuit ! Les places sont gratuites au marché municipal. Si quelqu’un vous demande de l’argent appelez moi. Et demandez à cette personne qu’il signe et vous donne une facture. Parce qu’il y en a qui ont pris de l’argent. Je sais. Alors pour les attraper aidez moi', a rassuré Jean-François Ondigui Owona, maire de Nkolafamba.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter