Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 26Article 598660

Actualités of Wednesday, 26 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Alain Mebe Ngo'o dénonce les 2 tentatives d'assassinats auxquelles il a échappées

Mebe Ngo'o déclare avoir échappé plusieurs fois à des tentatives d'assassinats Mebe Ngo'o déclare avoir échappé plusieurs fois à des tentatives d'assassinats

•Mebe Ngo'o déclare avoir échappé plusieurs fois à des tentatives d'assassinats en prison.

•Le dossier de l'ancien Mindef n'avance toujours pas.

•Il se dit victime d'un acharnement de ses ennemis.


L'ancien ministre de la Défense, a dans une interview qu'il a accordée à l'hebdomadaire Kalara, dénoncé les tentatives d'assassinats auxquelles il a échappées dans sa cellule à Kondengui.

Quelques jours après avoir comparu pour une nième audience qui n'a pas non plus permis d'évoluer sur ce dossier, l'ancien ministre de la défense parle enfin de son agression d'il y a quelques semaines à la prison et des 2 tentatives d'assassinat auxquelles il aurait échappées.

Dans l'interview qu'il a accordée à Kalara, l'ex cadre du régime déballe tout. Il parle d'un plan échafaudé par certains de ses anciens amis du pouvoir de pour le maintenir en prison, où ils veulent le voir mourir.

En effet, le statut quo dans lequel se trouve le dossier de l'ancien Directeur du Cabinet civil de la présidence de la République semble donner raison à ce dernier et à toutes les allégation selon lesquelles, l'on veut se débarrasser ce dernier. Car, dans l'une de ses très récentes éditions, le journal Le Messager accusait la justice et 'les bourreaux' de l'ancien ministre de complot. Notre confrère justifie son point de vue par le fait que 'le parquet du Tribunal criminel spécial (Tcs) éprouvait de sérieuses difficultés à rassembler les preuves pour soutenir l’accusation, le dossier de l’ex Mindef semble désespérément vide'.

'En dehors des résultats des commissions rogatoires internationales, tout ce qui a été produit par le ministère public à la barre, vient de l’ordonnance de renvoi du juge d’instruction. De quoi convoquer une pluie d’interrogations. Fallait-il attendre trois mois pour ressortir ce qui se trouvait déjà dans l’ordonnance ? Avait-on besoin de laisser autant de temps pour ne rien dévoiler de particulier à la fin ? Faut-il en conclure que le dossier de l’ancien Mindef est une coquille vide ? Toutes choses qui laissent croire que d’autres investigations ont été menées mais se sont avérées infructueuses', écrivait Le Messager.

Rejoignez notre newsletter!