Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 27Article 569482

General News of Wednesday, 27 January 2021

Source: doingbuzz.com

Alain Foka dit ses vérités aux femmes friandes des perruques

C'est une sortie qui sonne comme une expression de son ras-le-bol. Dans une vidéo sous les couleurs de "Go for Africa", le célèbre journaliste Alain Foka a lancé un appel solennel à ses jeunes frères africains. Le responsable de Phoenix Production invite la jeunesse à s'intéresser à la politique pour mener autrement la lutte de l'Afrique conte la domination de l'Occident.


Cette vidéo est un produit de Phoenix Production qui poursuit son bonhomme de chemin pour rendre à l'Africain son africanité. Alain Foka, le directeur général de cette entreprise de production de documentaires liés à l'Afrique, poursuit l'objectif de "rompre avec cette fatalité qui veut que depuis la nuit des temps, l'histoire de la chasse soit toujours racontée du point de vue du chasseur". Le journaliste d'origine camerounaise estime que cette "dictature de la pensée a installé chez les Africains des complexes profonds".


Le présentateur du "Débat Africain" trouve qu'il est temps que les Africains se défassent de l'idée selon laquelle le Blanc est de race supérieure. Il a notamment donné l'exemple des jeunes filles africaines qui dévalorisent leurs cheveux naturels au profit de la perruque ou encore le cas de l'abandon des religions africaines considérées comme "profanes et la manifestation du diable".
« Il est venu le moment de sortir de cet obscurantisme. Il est venu le moment pour une jeunesse désormais bien formée et ouverte sur le monde, d'élaborer le narratif des Africains, de raconter notre histoire, de magnifier nos valeurs...de récupérer la parole qui nous a été arrachée », a déclaré Alain Foka. Pour ce faire, il conseille aux jeunes de porter les valeurs noires très haut dans tous les domaines où ils interviennent.


Le journaliste dénonce l'absence de "leadership" qui puisse faire aboutir cette lutte. « Il devient urgent pour cette jeunesse bien formée avec de vrais rêves et de réels potentiels, de s'engager en politique pour donner un cap à nos territoires. C'est eux qui doivent mettre fin à cette pandémie qui fait plus de victimes que le paludisme, l'Ebola et le Covid-19. Il faut s'engager en masse en politique et travailler à changer les paradigmes », a poursuivi l'instigateur d'Archives d'Afrique.


Alain Foka avoue que sa "génération et celles de ses aînées ont échoué à développer l'Afrique". « Mais vous les plus jeunes, aurez moins d'excuses puisque vous avez les armes pour renverser la vapeur. La balle est dans votre camp », a-t-il conclu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter