Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 16Article 556108

Crime & Punishment of Monday, 16 November 2020

Source: Cameroon Info

Agression d’Elimbi Lobè: réactions sur fond de compassion, suspicion, et fermeté

Diverses personnalités de la classe politique ont réagi à l’agression dont a été victime l’ancien cadre du Social Democratic Front au sortir de son domicile le dimanche 15 novembre 2020 à Douala.

L’homme politique Abel Elimbi Lobè a été victime d’une agression physique à l’aube du dimanche 15 novembre 2020 à Douala, par des hommes non encore identifiés. Il s’en est sorti avec de graves sévices corporels, et a été conduit dans un centre hospitalier dans la capitale économique. A la suite de cette lâcheté, plusieurs personnalités au sein de la classe politique camerounaise ont réagi, pour condamner à l’unanimité cet acte, non sans se lancer, pour certains, dans des conjectures à l’effet de subodorer sur l’identité de ces malfrats.

Hervé Emmanuel Kom du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), intervenant sur le plateau de «Canal Presse» le dimanche 15 novembre 2020 sur Canal 2 International, a subtilement accusé un parti politique (sans le nommer), d’avoir commandité cette agression.

« (...) Il y a des organisations politiques qui ont introduit la violence dans la vie publique. (...) Ceux qui pensent que, parce qu'ils ont perdu une élection il faut introduire la violence. Ils ont instrumentalisé les motaximens», a-t-il lancé. Pour sa part, Jean De Dieu Momo, président du parti des Patriotes Démocrates pour le Développement du Cameroun (PADDEC), dénonce un «acte terroriste», et en appelle à un durcissement des moyens coercitifs de l’Etat. «Le message ne peut plus être plus clair. L’autorité de L’Etat est soumise à la question. C’est un acte terroriste qui défi l’Etat et qui en déni jusqu’à l’existence. Il faut sévir ou périr car les citoyens ont besoin de la protection de L’Etat», s’est épanché le ministre délégué à la Justice d’un ton ferme dans un message publié sur sa page Facebook.

Maurice Kamto du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a compati à la convalescence de l’ancien militant du Social Democratic Front (SDF), en émettant «le vœu que les responsables de cet acte lâche soient retrouvés et que justice soit rendue», exprime-t-il.

Serge Espoir Matomba, le premier secrétaire national du Parti Uni pour la Rénovation Sociale (PURS), a lui aussi exprimé sa compassion à l’égard d’Elimbi Lobè, après s’être rendu à son chevet. «Je n'ai pas été surpris de retrouver la détermination à s'en sortir qui caractérise les grands combattants de son espèce ainsi que le brûlant envie de revenir le plus tôt possible sur la scène», confie-t-il, tout en rassurant que son pronostic vital n’est pas menacé.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter