Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 16Article 556054

General News of Monday, 16 November 2020

Source: Actu Cameroun

Agresse d'Elimbi Lobe : les militants extrémistes du MRC accusés

L’opposant Abel Elimbi Lobe promoteur de la plateforme Kawtal a été victime d’une violente agression dans les premières heures de la matinée du 15 novembre 2020. Il s’est mis à dos une partie de l’opposition à travers des déclarations controversées dans les médias.


L’information a été confirmée à Koaci par son épouse jointe au téléphone dans la mi-journée de dimanche.

Selon son épouse, l’opposant a été pris pour cible par des individus armés alors qu’il venait de quitter son domicile.

« L’agression a eu lieu à Bonapriso [un quartier populaire réputé pour son insécurité] alors qu’il venait de quitter la maison », a déclaré l’épouse de l’opposant au téléphone.

« Abel a reçu un coup de poignard au ventre. Ses deux pieds sont touchés. Il a eu une balle au genou et un autre coup sur un autre pied au niveau du tibia. Il a perdu beaucoup de sang. Les médecins sont à son chevet. Il parle et est conscient», a précisé l’épouse de l’ancien conseiller municipal du SDF.


L’opposant a reçu plusieurs visites des proches et membres de sa communauté dont d’influents chefs traditionnels.

Plusieurs leaders politiques ont condamné sur les réseaux sociaux, une « agression barbare » et « brutale » perpétrée contre l’homme politique.


Tournure politique





L’agression de l’opposant Abel Elimbi Lobe a rapidement pris la coloration politique avant l’issue des enquêtes.

Selon de nombreux camerounais, l’agression d’Abel Elimbi Lobe est un règlement de compte politique.

L’opposant Elimbi lobe est réputé pour son franc-parler. Au sein de l’opinion, il est célèbre pour ses analyses politiques sur les plateaux TV.



Abel Elimbi Lobe, fait savoir qu’il est politiquement engagé pour former et éduquer les camerounais sur les enjeux de la gouvernance et de la démocratie.


Il s’est aussi taillé une réputation d’adversaire de Maurice Kamto classé second à l’élection présidentielle de 2018.

A titre d’illustration, pour le cas de l’élection présidentielle de 2018, l’ancien militant du SDF estime toujours que l’échec de l’opposition vient de Maurice Kamto le leader du Mrc.

Selon Abel Elimbi Lobe, l’ancien ministre de Biya, Maurice Kamto, « sape » l’espoir du changement que les camerounais attendent depuis très longtemps.


Il estime par ailleurs que l’opposant Kamto qui a boycotté le double scrutin législatif et municipal de février 2020, ne peut se prévaloir de l’étiquette de « leader de l’opposition ».


« On ne peut pas boycotter et aujourd’hui et se poser en professeur de l’opposition », avait-il affirmé faisant allusion à Maurice Kamto dans l’émission « Politiquement incorrect » sur LTM TV

Dans une tribune publiée, à la veille des marches du 22 septembre 2020, il demandait aux camerounais de ne pas suivre Maurice Kamto.

Selon le politologue camerounais Mathias Eric Owona Nguini, l’agression d’Abel Elimbi Lobe a un lien avec ses opinions politiques.

Le vice-recteur de l’Université de Yaoundé I, en charge de la Recherche, de la Coopération et des Relations avec le monde des entreprises, attribue aux partisans du Mrc et de l’Ambazonie, l’agression de l’opposant Abel Elimbi Lobe.

Pour une autre partie de l’opinion l’agression d’Elimbi Lobe n’a aucun caractère politique. L’opposant au régime de Yaoundé a juste été agressé par des malfrats comme le sont chaque jour des milliers d’autres camerounais, dans un contexte d’insécurité grandissante.


La victime elle-même aurait avoué que son agression par balles, n’a rien de politique.

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter