Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 02 01Article 488743

General News of Saturday, 1 February 2020

Source: Actu Cameroun

Affecté sept fois en huit ans, un enseignant réclame 50 millions de dommage à l'Etat

Le Tribunal administratif de Yaoundé ne lui a pas donné gain de cause. Mais la bataille se poursuit.

Jean Schaller Kakmeni, enseignant de philosophie, a subi sept affectations « fantaisistes » en huit ans. De multiples affectations qui n’ont pas suivies d’effets financiers. Mais aussi, ont déstabilisé le professeur qui se dit aujourd’hui incapable d’exercer son métier.

Le Minesec non coupable
Pour avoir subi ces affectations, l’enseignant réclame 50 millions de FCFA comme pour réparation. Une somme d’argent qui n’a pas obtenue le 14 janvier 2020. Puisque Tribunal administratif de Yaoundé ne lui a pas donné gain de cause selon le journal Kalara.

« Le ministère des Enseignements secondaires (Minesec) s’en tire en affirmant qu’il n’a jamais déposé un dossier visant l’obtention desdits frais. Le revers judiciaire qu’il a récemment essuyé n’entame point sa détermination », explique le journal dans ses colonnes.


Jean Schaller Kakmeni entend néanmoins poursuivre la bataille. Il sollicitait l’annulation d’une note de service du 22 août 2017. Elle porte sur le « redéploiement de certains personnels pour nécessités de service, regroupement familial, et santé ».


C’est par cet acte que l’enseignant de philosophie avait été muté au lycée de Dibang. C’est dans le département du Nyong-et-KelIe. La pomme de discorde vient de ce qu’il en était à sa septième affectation en huit années de service. Or, cet acte, comme les précédents n’a jamais été suivi d’effet financier.

Un globe-trotter
En fonction depuis 2009, l’enseignant de philosophie dit être un globe-trotter. Il a tour à tour dispensé ses savoirs dans les lycées de Datcheka, dans l’Extrême-Nord. Anguissa, à Yaoundé, Olanguina, dans la Mefou et Afamba. Là-bas, apprend-on, il n’a tenu qu’un effectif de trois élèves se retrouvant en situation de sous-emploi.


Quelques mois plus tard il est redéployé à Awaé. Puis à Esse dans le même département. Il revient à Yaoundé pour un court séjour au lycée de Nkolndongo.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter