Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 10Article 588055

xxxxxxxxxxx of Saturday, 10 April 2021

Source: camerounweb.com

Affaire d'empoisonnement, Franck Hubert Ateba appelle encore à l'aide

A peu près 30 jours après l'alerte qu'il a lancée à propos de son 'empoisonnement', Franck Hubert Ateba depuis un endroit ouu il dit avoir trouvé refuge a encore une fois demandé de l'aide, mais cette-fois à la population.

Franck Hubert Ateba a en effet fait appel la générosité des âmes de bonne volonté. L'homme qui sollicite depuis plusieurs semaines une évacuation sanitaire était en live sur sa page Facebook ce samedi.

Il avait dans une précédente vidéo, indiqué que les meurtriers de son oncle Ngah Stéphane Jordan ont essayé de retirer son corps à la morgue de l'hôpital général de Yaoundé.

Une vidéo de Franck Hubert Atéba se disant victime d'empoisonnement de la part du ministre Motazé fait le tour de la toile et alarme l'opinion camerounaise. L'ex cadre du RDPC avoue qu'il meurt à petit feu et appelle à l'aide Paul Biya pour bénéficier d'une évacuation sanitaire.

Ayant eu vent de cette affaire macabre, l'ex-garde de Chantal Biya et ex officier de l'armée camerounaise, Patrice Nouma qui se retrouve dans le secret des 'dieux', se propose de prendre en charge l'évacuation de Hubert Atéba. Il a fait l'annonce dans une vidéo sur sa chaîne youtube en indiquant que les camerounais ne combattent pas Paul Biya mais plutôt un système Biya qui tue, manipule ses proches éléments qui l'ont servi religieusement.

Le péché de Hubert Atéba et son frère, c'est d'avoir révélé à Paul Biya le plan de Paul Motazé de renverser Biya pour une affaire d'assassinat de ses oncle et tante. Malheureusement, son frère a tiré sa révérence suite au supposé empoisonnement.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter