Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 23Article 609643

Opinions of Friday, 23 July 2021

Auteur: Henry-Paul Diabate Manden

Affaire Pegasus: comment Paul Biya a fait pour échapper au vaste réseau d'espionnage mondial

Paul Biya Paul Biya

Un scandal d'espionnage secoue le monde entier depuis plusieurs jours. Il s'agit de l'affaire Pegasus, du nom du logiciel utilisé pour espionner et écouter plus une dizaine de chefs d'Etats, dont le président de la France Emmanuel Macron.

Dans une analyse, Henry-Paul Diabate Manden explique comment Paul Biya a echappé à l'espionnage via Pegasus.

Voici son analyse

Aujourd’hui, nous savons que le logiciel Pegasus a servi à espionner non seulement les communications mais aussi les faits et gestes de 13 chefs d’état en Afrique. Ce qui est curieux est l’absence de Paul Biya dans cette liste. Pourtant cet animal politique par excellence, à la culture du secret chevillée au corps, peu locace, énigmatique et imprévisible devait être le client idéal du logiciel. Qui ne voudrait pas savoir ce que le N Nnomgui cogite ? Du coup, l’on se perd en conjectures, aidé par le kongossa en ré majeur des bonimenteurs qui feignent maîtriser les secrets d’alcôves. Comment fait Biya pour dribbler tout son monde ?



C’est que depuis 1982, Paul Biya a épuisé un nombre impressionnant de numéro de téléphone. Ensuite, il ne répond jamais directement au téléphone. Ce sont généralement des intermédiaires triés sur le volet et interchangeables à l’humeur du Boss qui le font. Ils prennent l’information et répercutent à qui de droit. Celui-ci discrimine les heureux élus au repas du Seigneur. Ce qui explique pourquoi certains qui se réclament de sa proximité attendent souvent de longs moments qui peuvent être des années pour rentrer en contact avec

Le Nomgui. Comment dans ces conditions pister un homme aussi ondoyant ?

Or, un président comme Macron toujours affublé de son téléphone, est facilement repérable. Rien que la possession de son numéro permet à Pegasus, profitant de la vulnérabilité des systèmes classiques d’informations, d’écouter toutes ses conversations, WhatsApp et Instagram en bonus dans le forfait. D’ailleurs, c’est à partir du message de Macron à kilian Mbappe que les services secrets français ont su qu’ils étaient les victimes de ce qu’ils font toujours aux Africains en toute impunité.

Rejoignez notre newsletter!