Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 21Article 522136

General News of Sunday, 21 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Affaire Obama: comprendre les manœuvres du procureur Georges Meka qui a procédé à l'arrestation


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le procureur du Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre administratif, s’est déplacé personnellement dans les locaux de Vision 4 pour procéder à l’arrestation du journaliste.

Le journaliste Ernest Obama a été interpellé jeudi dernier à Nsam, par les éléments de la brigade territoriale de Gendarmerie d’Efoulan. Selon les sources proches de la télévision Vision 4, cette arrestation a été faite en présence de Georges Gerald Meka, procureur du Tribunal de Première Instance de Yaoundé Centre Administratif. Une présence inutile, mais stratégique au regard des faveurs que ce magistrat attend de Jean Pierre Amougou Belinga, président directeur général du Groupe l’Anecdote.

Selon certaines confidences proches de ce dossier, le procureur Georges Gerald Meka, aurait de mauvais rapports avec Laurent Esso , l’actuel ministre de la Justice garde des sceaux, qui lui reproche d’être corrompu. Les mêmes sources indiquent que le ministre Laurent Esso avait promis de débarquer ce procureur lors du prochain Conseil supérieur de la magistrature. Informé de son futur sort, Georges Gerald Meka aurait décidé de créer une proximité avec Jean Pierre Amougou Belinga, président directeur général du Groupe l’Anecdote, dont l’amitié avec le ministre de la Justice est connue de tous. Question pour ce magistrat, de demander à Amougou Belinga de plaider sa cause auprès de son ami Laurent Esso.

Les mêmes sources informent d’ailleurs que ce magistrat a multiplié des cadeaux ces derniers temps à l’endroit d’Amougou Belinga et ses proches. Il aurait notamment acheté une grosse cylindrée à une des épouses du PDG de Vision 4 et soudoyer Amougou Belinga lui-même à hauteur de plusieurs millions. Quand l’affaire Ernest Obama arrive, Georges Gerald Meka saute sur l’occasion pour montrer à « ami » Amougou Belinga qu’il est prêt à lui rendre tous les services. C’est ce qui justifie le fait que ce procureur soit arrivé dans les locaux de Vision4 avant les gendarmes et qu’il ait accepté de braver toutes les règles du droit pour faire plaisir à celui qui doit le défendre auprès de son patron.

Revers

Si Georges Gerald Meka a pensé qu’en faisant les 4 volontés de Jean Pierre Amougou Belinga, son image sera redorée auprès du ministre de la justice, il se dit dans les hautes sphères que c’est l’effet contraire qui a plutôt été enregistré dans cette affaire. L’affaire Ernest Obama, serait désormais selon plusieurs sources, la goute d’eau qui déborde le vase et qui scelle à jamais le sort de ce magistrat dont les frasques écument le parcours. L’on fait savoir qu’informés de cette affaire, plusieurs personnalités notamment le Secrétaire général à la présidence de la République et le directeur du Cabinet civil aurait piqué une colère noire. Nos informateurs indiquent que Laurent Esso le ministre de la Justice serait lui-même remonté par cette affaire qui expose à mondovision les tares du ministère dont il a la charge. Même si Georges Gerald Meka peut encore se gargariser pendant quelques temps au poste juteux qu’il occupe depuis des années, il sait lui-même, selon plusieurs de ses proches que sa chute est imminente.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter