Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 22Article 550876

General News of Thursday, 22 October 2020

Source: Médiatik

Affaire Narcisse Mouelle Kombi - Rim Benjamin: Marthe Cécile Micca défend son 'homme'

Elle prétend que ce sont des fous qui s'intéressent à ce sujet. Ainsi, elle a entamé une communication désastreuse et curieuse sur le sujet, elle tente comme un beau diable de justifier ce qu'on peine à comprendre, allant puiser dans l'incompréhensible et le ridicule, elle multiplie des appels à l'aide ici et là et puisqu'elle se présente comme une écrivaine, une de ses consœurs qui requiert l'anonymat livre ici le résultat son enquête.

Lettre à ma consœur

Pour que certaines écrivaines ne continuent pas de nous coller la mauvaise image et l'image poubelle de femmes publiques ( femmes de tout le monde) j'ai écouté et lu sur les réseaux sociaux ce qui apparaissait comme un cri de détresse d'une consœur, je suis allée m'enquérir de la version des faits du journaliste dont elle parle, de ce qu'il reconnaît, sourire en coin, il a semblé vouloir ressortir une réalité de ce que l'excès de lits épuise la femme légère et cela peut entamer son moral, il a néanmoins poussé à faire reconnaître que même la plus grande prostituée aspire à prendre sa retraite mais pas dans l'obsession maladive et l'envie de convaincre à tout prix un homme conquis par une autre femme.

Revenons la "suissaise" dissimulée sous la peau d'une écrivaine, couloir choisi pour relever le niveau de la clientèle ( ceux qui font semblant de venir pour lire) ces clients-là se trouvent travers les comptoirs sophistiqués de la république, il serait difficile de les croiser ailleurs, on ne refait pas sa réputation si facilement par le mensonge et d'allégations manipulatoires pour convaincre un client désespéré ou déçu, la dénonciation de l'un de ses clients, un ministre dont la banque est à la maison a poussé cette femme dévergondée et vagabonde à une colère folle, ce qui justifie ses sorties trébuchantes sur internet où elle a voulu qu'elle ne pouvait compter que sur l'entrejambe pour espérer résoudre des problèmes qui nécessitent que le cerveau intervienne, elle dit pouvoir régler des comptes avec des atouts féminins pour détruire et ça se dit intellectuel! Oui cette femme publique dit qu'avec des atouts féminins elle peut détruire une vie, le cerveau de toutes les « suissaises » se trouvent entre les cuisses ? Ces écrivaines qui du chantage.

Chère "consœur" ta vie est un choix et assumez seules les conséquences de vos choix sans vouloir nous embarquer par des appels de solidarité Inutiles.

Il est arrivé de déduire dans les dires de qui tu veux incriminer que tu serais un matelas public qui ne peut prétendre à une vie sentimentale charmeuse, dans un schéma de ta parole contre ta propre parole, il se dégage un constat évident, tu as tenté de prendre en otage un homme, tes déclarations dans ces captures d'écran confirment le sérieux et la constance de cet homme occupé, comment pretends-tu avoir voulu conquérir un homme dont tu savais l'existence d'une femme dans sa vie?

Pourquoi avoir voulu forcer cet homme à devenir polygame ? Tu voulais ta place et fatiguée de ne pas pouvoir convaincre, frustrée comme une tchiza larguée, tu as décidé de te livrer en spectacle et aujourd'hui tu l'utilise à des fins de rassurer un client au ministère des sports, le plus jaloux de tous certainement, ça t'engage. Ne dit-on pas que la vérité à de courtes jambes? Ces captures d'écran démontrent des échanges lointains entre toi et cet homme ce qui prouve qu'il y'a un détachement et un éloignement entre toi et ton interlocuteur de mari d'autrui comme tu le reconnais, pourquoi c'est maintenant qu'il faille te confesser publiquement sur des espaces publics et réseaux sociaux? Celà cache mal ton envie de manipuler des gens, quelle femme sérieuse peut se le permettre ? Quel objectif à atteindre ? Non c'est faux! Rassure le client sans prétention et sans vouloir paraître, tu as prétendu être harcelée par qui et quand il faut nous le prouver pour espérer la solidarité féminine, cette vie que tu as choisi, personne ne te fait le reproche mais un peu de décence comme chez les vrais écrivains, il faut éviter d'embarquer avec toi des adresses sérieuses. Le journaliste s'est montré élégant et avec beaucoup de hauteur a dit qu'il ne ferait pas plus ces quelques preuves pour démonter ta langue serpentine, il y'a bien pire à faire étaler ton côté obscur teinté de désolation, son respect pour la femme je l'ai perçu dans son refus catégorique de me donner des éléments susceptible d'entraîner ton étranglement social, estime donc toi heureuse et arrêtes de pousser à bout une âme paisible qui ne croit à ton existence seulement quand tu tambourine partout en essayant de l'intéresser à tout prix, sinon publie pour te rendre crédible un seul élément pouvant démontrer le harcèlement dont tu prétends faire l'objet, il n'en est rien et tu n'as plus droit à cette agitation.
à la "suissaise" écrivaine, tais-toi.
On est ensemble

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter