Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 25Article 615481

Actualités of Wednesday, 25 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Affaire Mirabelle: les 4 cadres PCRN n'ont pas répondu aux convocations de la police

Les 3 cadres du PCRN Les 3 cadres du PCRN

• L'affaire Mirabelle suit son cours

• Les 4 cadres du PCRN ont refusé de se présenter devant les enquêteurs

• Ils avaient pourtant reçu leurs convocations.


D'après nos sources proches du dossier Fritz Messe, Jean Louis Batoum et Clotaire Nguedjo ont bel et bien reçu leurs convocations, mais ils ont choisi de ne pas se présenter à la brigade de recherche de Ngogbat.

Si les 3 cadres cités ne sont pas venus, même s'ils ont reçu leurs convocations, ce n'est pas le cas du quatrième du nom de Bapes Bapes, qui est introuvable depuis plusieurs jours. Ce dernier, rappelons - le est l'ex de Mirabelle qui serait à l'origine de la diffusion des fausses nouvelles et diffamation.

Selon nos informations, les enquêteurs ont décidé de les convoquer à nouveau.

La fausse collecte de fonds


Mirabelle Lingom a mis à nue hier mardi, une tentative d’escroquerie de certains présumés militants du MRC, lit-on partout sur les réseaux sociaux.

Alors que cette dernière a des démêlés judiciaires trois militants du PCRN qu’elle accuse de diffamation et de viol, les militants du MRC qui voulaient lui voler au secours ont lancé une collecte des fonds dont le but était de financer son procès. Mise au courant de cette initiative, Mirabelle Lingom s’est dite très déçu et choquée par les manigances et les décisions qu'elle n'apprend que sur les réseaux sociaux de ceux qui prétendent l'aider. Elle a ensuite refusé catégoriquement les tontines faîtes en son nom, qu’elle a qualifié "mendicité". "Je refuse la mendicité y a une façon de faire les choses ce que la main gauche donne la main droite n'est pas obligé d'être informé" a t-elle écrit.

Selon elle, cette mascarade organisée autour d'elle n'est rien d'autre qu'une arnaque de ceux qui prétendent l'aider et ceci à leurs intérêts personnels d'où elle se sent très choquée car ils salissent son image.

"J'apprécie le geste je pense que c'était de trop je suis très choquée parfois il faut demander le consentement des concernés avant de faire quoi que ce soit. Les gens se rapprochent de moi juste pour leurs propres intérêts personnels ça fait très mal" Peut-on lire sur sa publication.

Rejoignez notre newsletter!