Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 22Article 550807

General News of Thursday, 22 October 2020

Source: lescoopsdafrique.com

Affaire Mekit Invest : voici ce qui s'est réellement passé

A peine quelques mois d’existence, Mekit Invest a vu fleurir des milliers de souscripteurs. Beaucoup avaient même fait construire des maisons de location longue durée avec des revenus de trading des crypto-valeurs de Mekit Invest.D’autres ont ouvert des restaurants et des poissonneries. Avec la rentrée scolaire, nombreux sont des parents d’élèves qui ont assuré sans faille; les frais de scolarité de leurs enfants.

Le 11 septembre 2020,au moment où les responsables de Mekit Invest s’y attendaient le moins, un problème technique est venu perturber le cours des activités de cette entreprise, obligeant ses promoteurs contre leur gré,à suspendre temporairement les paiements des souscripteurs.

Du coup, certains ont vite conclu à une affaire à forts soupçons d’arnaque, défrayant ainsi la chronique dans la capitale politique du pays et faisant la boucle des réseaux sociaux. Les services secrets n’ont pas hésité à alerter les autorités sur un éventuel trouble à l’ordre public.

Face à la grogne, le gouverneur de la région du Centre a frappé du point sur la table. Par une décision signée le 15 octobre dernier, Naseri Paul Bea a suspendu, dans sa région de compétence, les activités de cette entreprise spécialisée, selon son promoteur, dans le trading des crypto-valeurs, l’assurance et le financement des projets.

L’autorité administrative reproche à l’entreprise de ne disposer aucun agrément de la Commission de surveillance des marchés financiers (Cosumaf), et appelle les souscripteurs à retirer leurs fonds de cette entreprise. A en croire les autorités, ce sont 1900 clients engagés auprès de Mekit Invest pour plus de 1,5 milliard de FCFA. Interrogés sur le non-paiement des acomptes des clients, les responsables de la structure parlent d’un manque de connexion avec les opérateurs de compte mobile. Selon Jean Calvin Mebenga, le PDG de Mekit Group, au cours d’un point de presse donné vendredi,16 octobre 2020 au siège du journal “Le Reporter Hebdo” au quartier Ekoumdoum à Yaoundé: «“Nous avons pris acte de la décision du Gouverneur. Nous travaillons uniquement dans l’achat et la vente de la cryptomonnaie à savoir le bitcoin et bien d’autres sur les plateformes digitales qui sont à notre disposition. Il ne s’agit donc guère d’une organisation, c’est une entreprise en bonne et due forme qui peut avoir quelques défaillances dans sa façon de fonctionner. Mais je ne voudrais pas qu’on associe le groupe Mekit Invest à une organisation.Nous sommes confrontés aujourd’hui au problème de la limitation des plafonds à travers les différents comptes mobile money et forcement le client qui n’est pas au courant, qui ne sait pas qu’il a une limitation de plafond peut penser effectivement qu’il n’a pas reçu sa paie à temps»

Malgré la décision signée le 15 octobre dernier, par le gouverneur du centre,Naseri Paul Bea, suspendant dans sa région de compétence, les activités de cette entreprise; Mekit Invest continue de procéder aux remboursements des souscripteurs.

Jean Calvin Mebenga accuse les forces tapis dans l’ombre qui seraient à l’origine de la campagne de sabotage de son entreprise et se dit menacer de mort ainsi que son personnel. Cliquez et écoutez la vidéo ci-dessous:

Le PDG de Mekit Group dénonce un complot ourdi contre sa structure par des individus qui seraient originaire de la région de l’Ouest du pays. Vrai ou faux? En tout cas,à Mekit Invest,on pouvait souscrire à un pack de 120 000 Fcfa et avoir un bénéfice de 18 000 Fcfa. Avec un pack de 50 000 à 290 000Fcfa, le souscripteur bénéficiait de 20°/° du montant chaque semaine pendant trois mois ,puis, son capital lui était restitué.

La décision de suspendre temporairement Mekit Invest survient plus d’un an après la fermeture de la Mission d’Intégration et de Développement pour l’Afrique(MIDA),structure qui s’était spécialisée dans le placement illégal, faisant, selon les autorités,11 000 victimes dans le pays.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter