Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 15Article 608194

Actualités of Thursday, 15 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Affaire Malicka : Me Dominique Fousse menacée de mort

• Me Dominique Fousse fait l'objet de plusieurs menaces

• L'avocat ne compte pas abandonner l'affaire Malicka malgré ces menaces

Martin Camus Mimb est placé en garde à vue



Avocat de Malicka Bayemi, Me Dominique Fousse est objet de menaces de mort depuis plusieurs jours. « Il y a eu entre autres des menaces à l’endroit des membres du collectif, notamment moi, qui ai reçu des menaces inbox d’individus divers, dont le but était de m’empêcher de travailler, d’aller de l’avant. Mais c’est mal connaître les avocats », rapporte le journal Le Jour.

Selon le lanceur d’alertes Boris Bertolt, ces menaces qui visent l’avocat sont réguliers. « Nous connaissons ton cabinet, ton cabinet, ta maison et nous n’hésiterons à te rendre visite », recevrait entre autres Me Dominique Fousse comme menaces.

Malgré ces menaces, l’avocat et son collectif comptent aller au bout de leur objectif, celui de faire justice pour Malicka. « Nous sommes là pour la défense, et une menace ne m’engage en rien et ne me fera pas virer ou faire un pas à côté par rapport à la ligne que je me suis fixé (…) D’autre part, il faut savoir que je ne me laisserai pas faire, que des plaintes ont été déposées contre des personnes qu’on va identifier en cybercriminalité », déclare Me Fousse.

Martin Camus Mimb et Wilfried Eteki en garde à vue

Les deux hommes impliqués dans un scandale sexuel lié à l'affaire Malicka sont en ce moment placés en garde à vue à la police judiciaire de Douala sous instruction du procureur de la République Il estime que les éléments de preuve contre eux sont extrêmement graved.

Une source de www.camerounweb.com très proche de ce dossier nous rapporte que des manœuvres sont en cours pour obtenir leur libération afin de leur permettre de comparaître libre. Contacté par notre rédaction, l'un des avocats des deux mises en cause s'est abstenu de commenter cette information.

Rappelons que la première audience de cette affaire est prévue pour le 22 juillet prochain au tribunal de première instance de Douala.