Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 17Article 542341

General News of Thursday, 17 September 2020

Source: Actu Cameroun

Affaire Germaine Ahidjo : David Eboutou condamne la sortie d’Aminatou Ahidjo

Dans une sortie ce jeudi 17 septembre 2020 sur sa page Facebook, le consultant de télévision analyse la sortie de la fille du premier président du Cameroun.
De l’avis de cet analyste politique, l’avocate Me Alice Nkom joue son rôle. Il trouve par ailleurs que Aminatou Ahidjo lance un faux débat. « Le faux débat soulevé par Madame Aminatou Ahidjo, par ailleurs PCA du Palais des Congrès n’a pas lieu d’être. Elle aurait d’ailleurs dû remercier Me Alice NKOM pour cette initiative et la porter à son niveau », souligne David Eboutou.

Pour lui, au-delà de l’aspect juridique qui encadre le droit à la pension que doit bénéficier l’ancienne première dame, Germaine AHIDJO, il se pose également un problème d’ordre humanitaire. « Maître Alice Nkom est une femme, avocate spécialisée dans les Droits Humains. Sa sensibilité lui interdit de rester tranquille face à ce que l’ancienne première dame du Cameroun traverse en ce moment, elle qui n’est pas seulement un patrimoine familial, mais national », dit-il. Voici sa tribune :

A lire aussi
Tenant le RDPC pour responsable, David Eboutou affirme : « Ebolowa, c'est la misère la plus totale ! »
Où était Aminatou Ahidjo depuis que maître Alice Nkom se bat depuis des années pour sa maman exilée à Dakar?



Le 04 octobre 2018, Me Alice Nkom avait déjà saisi par correspondance publiée dans le journal OEUIL DU SAHEL, les différents candidats à l’élection présidentielle du 07 octobre 2018. Elle leur demandait de s’intéresser sur la délicate problématique de la situation des veuves et plus particulièrement sur la situation de Madame VEUVE GERMAINE HABIBA AHIDJO.

Elle convoquait pour cela le décret du 10 avril 1979 intitulé » Décret pour accorder une pension aux anciens Présidents du Cameroun » tout en sachant qu’empiriquement en Afrique et au Cameroun, le statut social d’une femme est inextricablement lié à celui de son époux.

Ainsi, au-delà de l’aspect juridique qui encadre le droit à la pension que doit bénéficier l’ancienne première dame, Germaine AHIDJO, il se pose également un problème d’ordre humanitaire. Maître Alice Nkom est une femme, avocate spécialisée dans les Droits Humains. Sa sensibilité lui interdit de rester tranquille face à ce que l’ancienne première dame du Cameroun traverse en ce moment, elle qui n’est pas seulement un patrimoine familial, mais national.


Le faux débat soulevé par Madame Aminatou Ahidjo, par ailleurs PCA du Palais des Congrès n’a pas lieu d’être. Elle aurait d’ailleurs dû remercier Me Alice NKOM pour cette initiative et la porter à son niveau. Sa posture relativement à cette affaire vient plutôt renforcer les informations relayées par la presse depuis quelques années, faisant état des rapports exécrables qui existeraient entre elle et sa maman… Madame Germaine Ahidjo appartient à tous les camerounais

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter