Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 18Article 535477

Politique of Tuesday, 18 August 2020

Source: Actu Cameroun

Affaire Francis Ngannou: Célestin Djamen soutient farouchement le boxeur

Célestin Djamen, le cadre du MRC pense que rendre visite à la vaillante armée camerounaise un acte républicain.
Francis Nganou, le Champion d’arts martiaux mixtes (MMA), est littéralement lynché sur les réseaux sociaux. Son tort : Avoir rendu visite au Bataillon d’Intervention Rapide (BIR), dans son quartier général à Limbe.

Tir groupé des militants du MRC
Ses détracteurs, essentiellement les militants du MRC, le critiquent d’avoir soutenu une armée qui massacre les populations dans les régions anglophones. « Tu sais, quand tu dis que tu es patriote. Le mot patriote n’existe que lorsqu’on est attaqué, lorsqu’on est dans une dictature. L’armée camerounaise ne tue pas des étrangers, elle tue les camerounais. Ce gouvernement qui ne t’apporte rien, ce peuple qui reste à 2h, 3h, 4h du matin pour te voir battre des gens à la télé. Ce peuple-là, tu lui as tourné le dos pour aller tapiner avec le gouvernement», a indiqué le rappeur engagé Valsero.


« Francis Nganou est entré dans la cage aux pythons sans s’en apercevoir. Il a naïvement continué de se croire libre alors que les grilles des reptiles se refermaient en silence derrière lui», renchérit Wilfred Ekanga.



Célestin Djamen rame à contre-courant
Francis Nganou n’a pas que des détracteurs au sein du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Quelques militants le soutiennent, notamment Célestin Djamen. Le cadre du MRC pense que rendre visite à la vaillante armée camerounaise un acte républicain.

« Pourquoi certains égarés continuent de penser que rendre visite à l’Armée signifie cautionner les éventuelles bavures ou les excès de certains éléments de cette Armée ? L’opposition n’est pas synonyme d’immaturité et d’irresponsabilité. Ceux qui crachent au-dessus de leurs têtes courent parfois le risque de voir leurs propres crachats retomber sur eux », explique-t-il

Le secrétaire national aux droits de l’homme et la gouvernance au sein du MRC dit n’avoir aucune rancune à l’endroit des policiers. «Je suis un symbole vivant de la bavure policière mais je n’ai aucune haine pour la police. Je sais distinguer ceux qui ont attenté à ma vie de notre Police. Je sais distinguer les crapules de N’garbuh de l’Armée républicaine. Les nombriliques doivent savoir qu’aucune République sérieuse au monde ne peut se passer de l’Armée. Je salue avec toute la dignité républicaine notre champion Francis Nganou pour son geste de solidarité vis-à-vis de la grande armée du grand Cameroun », conclut-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter