Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 10Article 519490

General News of Wednesday, 10 June 2020

Source: panoramapapers.com

Affaire Chouta : déstabilisation, mensonge, tout sur la folle journée de ce mercredi


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Il était prévu ce jour le procès de Paul Chouta revenu après l’appel en add 6 mois plus tard. Le Web journaliste accusé de diffamation par Calixte Beyala est depuis 1 an en détention préventive dans cette affaire de diffamation. Depuis le 28 Mai 2019 que Paul Chouta à été privé de sa liberté, le public qui vient de plus en plus nombreux à certaines audiences s’étonne de ce que une affaire de diffamation dévoile un acharnement aussi criard contre P. Chouta C’est un peu ce qui se disait dans la cours et les couloirs de la salle 3 du Tpi de Yaoundé Centre administratif. Vers 9h30 arrive Georges Gilbert Baongla un peu amaigri mais très souriant et jovial pour suivre le délibéré de son affaire. C’est à l’apostrophant que plusieurs curieux constate que l’affaire Chouta est entrain de passer en audience. C’est alors que une nuée de personnes se déportent dans la salle et constate que les avocats de Chouta sont à la barre et des discussions il apparaît que :

1- l’affaire est renvoyée au 24 juin prochain pour non extraction du prévenu et non citation des autres parties. Précisons que ni la plaignante qui n’est venue au tribunal qu’une seule fois depuis le début de cette affaire, encore moins les conseils de celle-ci ont brillé par leur absence.
À la veille du procès, Calixthe Beyala postait comme vous pouvez le constater en deuxième image, sur son compte Facebook sa joie de vivre à Douala. On était loin de s’imaginer que pendant qu’elle était attendu au tribunal avec ses conseils, qu’elle profiterait des pluies torrentielles de Douala pour être bercée.

2- que les avocats de ce lanceur d’alertes étaient là et à l’heure.
Seulement… Vers 10h30 apparaît un 2eme Convoi on voit sortir du car de la prison principale un P. Chouta dans un ensemble boubou prêt du Corp un collier de bois d’ébène ressortir par une pair de lunette dorée et un cache-nez. Rien ne laisse voir Chouta qui a été empoisonné, malade de covid19. Il apprend donc à l’entrée que son affaire à été renvoyée en son absence. Pendant qu’il est en échange dans la cour avec ses avocats, sa fiancée, ses amis et connaissances venus lui booster le moral sous le regard des gardiens de prison qui organisent déjà le retour à la prison, arrive Alain Fogue le trésorier national du MRC qui ne manquera de saluer Chouta et ses gardiens et lui demander de tenir bon.


Le car démarre en direction de la prison avec un Paul Chouta confiant et conscient de la machine qui est décidé à le broyer. Ce n’est plus un débat Paul Chouta est un prisonnier des réseaux des “forts”. Le professeur Fogue de dire même que il a été placé en consigne par ses plaignants.

Il est clair que cet acharnement est une démonstration de pouvoir sur un Chouta qui malheureusement ne peux pas faire de certains des ministres. Si vous voulez être ministre alors insulter Kamto et ne vous acharnez pas sur Chouta.

Avant de nous séparer un reporter de France24 nous demande de regarder le journal d’Afrique à 21h. Ce qui est certains aujourd’hui la justice semble coincée dans un string.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter