Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 04Article 611941

Actualités of Wednesday, 4 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Affaire Camus: l'audience renvoyée au 18 août 2021

Les accusés avaient reconnu être à l’origine de la diffusion des images Les accusés avaient reconnu être à l’origine de la diffusion des images

• L'audience passait en flagrant délit

• Malicka Bayemi était présente au tribunal ce mercredi

• Les accusés avaient reconnu être à l’origine de la diffusion des images



L’affaire opposant le journaliste camerounais Martin Camus Mimb et son ami Eteki Wilfried à la jeune Malicka Bayemi a été renvoyée au 18 août 2021 pour "composition régulière du tribunal". L'audience passait en flagrant délit.

En effet, ce mercredi 04 août, 02 des 03 représentants du ministère public étaient absents au tribunal. Où étaient-ils? Personne n’a la réponse à cette question.

Selon les informations recueillies auprès d’une source proche du dossier, Me Fousse et Cie n'ont pas eu l’opportunité de produire leurs lettres.

Couverte d'un foulard noir, Malicka Bayemi a été présente dans la salle d'audience qui était pleine à craquer ce mercredi. On a noté aussi la présence de Eteki Wilfried et de Martin Camus Mimb.

Il faut souligner que, selon le lanceur d’alertes Boris Bertolt, les deux hommes, principaux accusés dans l’affaire Malick, avaient devant le tribunal reconnu le 21 juillet reconnu être à l’origine de la diffusion des images à caractère pornographiques de Malicka Bayemi.
« Concernant l’infraction d’atteinte à l’intimité de la vie privée par voie électronique et publications obscènes et complicités, Camus Mimb de son vrai nom Mimb Hiol Martin Fleur et Eteki Wilfried ont plaidé coupable », révèle le lanceur d’alertes. « Ils ont reconnu devant les magistrats avoir diffusé sur les réseaux sociaux les vidéos de Malicka en complicité, y compris favorisé la création de profils multiples qui ont contribué à détruire l’image de la jeune fille », a-t-on appris

Révélation: Samuel Eto’o a bien voulu corrompre les avocats de Malicka

C’est une information qui va relancer les spéculations sur le rôle de Samuel Eto’o dans le scandale sexuel dit « Affaire Malicka ». Selon nos confères du quotidien Le jour, l’ancien capitaines de Lions indomptables a tenté de corrompre les avocats de la Malicka Bayemi.

Le journal rapporte en effet dans sa parution de ce 04 juillet que Samuel Eto’o a voulu donner « aux conseils de la partie civile 30 millions au lieu des 60 millions de francs CFA réclamés au footballeur camerounais pour changer la vie de Malicka et abandonner la procédure ». Une information confiée au journal par l’avocat de Wilfried Eteki, un des accusés.

Toujours selon Le Jour, les avocats de la victime, nierait en bloc cette déclaration. Ces derniers seraient d’ailleurs prêts à lancer une procédure judiciaire contre les auteurs de telles affirmations, apprend-on.

Accusés d’avoir abusé et diffusé sur la toile les images à caractère pornographiques de Malicka Bayemi, Martin Camus Mimb, proche de l’ancien capitaine des Lions, et Wilfried Eteki sont en détention depuis plusieurs jours. Ils ont poursuivi pour «atteinte à l’intimité de la vie privée et publications obscènes d’ébats sur les réseaux sociaux».

Une deuxième audience dans cette affaire est prévue ce 04 août au tribunal de première instance de Douala- Bonanjo.

Rejoignez notre newsletter!