Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 07Article 565715

General News of Thursday, 7 January 2021

Source: Actu Cameroun

Affaire CNI: un proche de Maurice Kamto enfonce Mbarga Nguele

Divisé en deux, écriture presque illisible, c’est l’état dans lequel se trouve le récépissé de la plupart des Camerounais.
Lorsqu’un Camerounais se fait établir une Carte d’identité nationale (CNI), en lieu et place de la pièce sécurisée promise, il reçoit un récépissé dont la validité est indéfiniment prorogée. Divisé en deux, écriture presque illisible, c’est l’état dans lequel se trouve le récépissé de la plupart des citoyens.

C’est le cas de Joseph Emmanuel Ateba, le secrétaire national de la communication du MRC. Il était ce jeudi 07 janvier 2021 sur les antennes d’ABK radio. L’homme politique s’est prononcé sur les difficultés d’accession à la carte d’identité.

« Cela fait deux ans que je marche avec un récépissé. C’est extraordinaire de voir que certaines personnes cherchent à justifier la non-accessibilité aux cartes d’identité nationale. Nous n’avons pas d’identité dans notre propre pays », révèle-t-il.

Le porte-parole de la formation que dirige Maurice Kamto la possibilité d’interdire le MRC de prise de parole dans les médias. La mission du média, souligne Joseph Emmanuel Ateba, est de laisser libre parole au citoyen.

« Nous sommes en plein cœur d’un régime dictatorial »

« Je pense que c’est dans l’exercice de cette mission que les médias continuent de laisser le MRC s’exprimer. Mon travail représente une charge très lourde à porter. J’envoie mes mots de réconfort aux citoyens et militants du MRC retenus dans les prisons; et le message que je voudrais envoyer à nos militants en ce début d’année est celui de l’espoir. », défend-il.

Selon le secrétaire national de la communication, il n’y a pas de justice au Cameroun; car il n’y a pas de raison de garder ces personnes dans les prisons. Nous sommes en plein cœur d’un régime dictatorial: « Le président Kamto exprime sa liberté; il a le droit de s’exprimer quand il veut et cela n’a rien avoir avec Paul Biya. La mission du média est de laisser libre parole au citoyen et je pense que c’est dans l’exercice de cette mission que les médias continuent de laisser le MRC s’exprimer. », déclare le cadre du MRC.

Joseph Emmanuel Ateba

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter