Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 07Article 510922

General News of Thursday, 7 May 2020

Source: Mutations N°5092

Affaire Bello Ibrahim :les bourreaux condamnés à des peines légères

Le verdict de l'affaire Bello Ibrahim contre l'Etat du Cameroun a été rendu le 06 mai 2020 au Tribunal de grande instance de Bafia. Les deux policiers déclarés coupables de tortures et de blessures graves le 16 avril dernier ont été condamnés. L'inspecteur de police de premier grade Désiré Sack Joseph écope de quatre ans tandis que l'officier de police Bikouo Nzie est condamné à trois ans avec sursis. Ils doivent payer 50 millions de fcfa de dommages et intérêts sur un milliard exigé par les conseils de Ibrahim Bello. Mandela Center International compte interjeter appel contre ce jugement.


Au cours de l'audience du 1er avril dernier, les avocats de l'Ong Mandela Center International avait sollicité 1 milliard de FCFA à titre de dommage et intérêts repartis en perte totale par amputations des membres inférieurs, paralysie d'un membre supérieur sans oublier les préjudices physiologiques, économiques, moraux et des frais de procédure.


Soupçonné en février 2017, par un particulier d'avoir tenté de voler son véhicule au marché d'Ombessa, Ibrahim Bello, alors âgé de 16 ans avait été conduit au poste de police. Il avait été torturé par ses enquêteurs dans le but de lui soutirer des aveux. Relaxé et mal en point, il est conduit dans un hôpital grâce à l'intervention d'un bon samaritain. Pour lui sauver la vie, ses deux jambes seront amputées.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter