Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 25Article 575764

General News of Thursday, 25 February 2021

Source: Actu Cameroun

Affaire Art: Beh Mengue inculpé

L’ex-directeur général et ses coaccusés sont définitivement fixés sur les charges retenues contre eux.


L’audience de céans a duré une vingtaine de minutes. Le temps pour le Ministère public (l’accusation) de prendre ses réquisitions intermédiaires dans cette cause. Le représentant du Parquet général, le Procureur général, Omam Fils, a fait une analyse pointue des faits qui sont reprochés aux accusés.


Des quatre accusés poursuivis dans cette procédure, seuls Beh Mengue Jean Louis et dame Maryamou, épouse Idrissou, cadre de l’entreprise, ont régulièrement comparu. Les accusés Teta’a Ntonga Gaston Michel, agent comptable et Ngono Marlyse, non comparants sont en fuite. Ils ont pris la poudre d’escampette avant l’ouverture de la »procédure. Ils sont sous le coup d’un mandat d’arrêt du 14 août 2019.

Il est reproché à Beh Mengue, à Yaoundé, ressort judiciaire du Tribunal criminel (Tes), courant 1999 à 2013, dans le temps légal des poursuites, obtenu ou retenu, par quelque moyen que ce soit, frauduleusement, la somme globale de 438.037.400 de francs Cfa au préjudice de l’Agence de régulation des télécommunications (Art), établissement public. Les faits de malversations financières sont consignés dans le rapport de la mission de contrôle CONSUPE.


Le crime de détournement public présumé est adossé sur les salaires indus perçus entre 1999 à 2013, la participation au Comice agro-pastoral d’Ebolowa, les primes, avantages et indemnités indus, les dépenses de souveraineté et autres libéralités. Selon l’accusation, l’ancien Directeur général n’a pas justifié les différences et sorties irrégulières de caisse d’une part, et sans l’accord ou aucune résolution du Conseil d’administration de l’entité d’autre part.


Il est’reproché en outre à Beh Mengue de se rendre complice de détournement de biens publics (Dbp) de la somme de 389.720.638 francs Cfa imputée à l’accusé Teta’a Ntonga Gaston Michel, agent comptable par le biais d’un chèque cosigné par lui. Dans les mêmes circonstances de temps et de lieu, Beh Mengue est accusé de se rendre complice du Dbp des sommes respectives de 95.257.920 francs et 5.200.2000F imputées à Maryamou et à Ngono Marie, non comparante. L’accusation a mis en relief le cas de dame Maryamou. Elle a été recrutée à l’Art sur la base d’un faux baccalauréat tchadien obtenu en 1998.

Sauf que, à l’audience du 26 octobre 2020, le témoin de l’Art a soutenu que depuis quelques années, les cas similaires ne sont plus pénalisés financièrement, si le bénéficiaire a effectué et exécute les tâches qui lui sont confiées. Au cours des débats, les rapports de mission du CONSUPE, de l’enquête préliminaire et du juge d’instruction, ont été admis au dossier de procédure comme pièces à conviction.

A l’orée de la procédure, les accusés: Beh Mengue et Maryamou ont plaidé non coupables, ils ont régulièrement Comparu assistés. dé leurs conseils Me Assira et confrères. Les intéressés bénéficient à la lumière de l’article 8 du Code de procédure pénale, de la présomption d’innocence. L’audience a été suspendue et la cause remise les 6 et 9 avril 2021 pour audition des deux accusés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter