Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 29Article 516439

General News of Friday, 29 May 2020

Source: lebledparle.com

Affaire Amadou Vamoulké: révélations sur ce que l'accusé et les plaignants se sont dits au tribunal

Le rapport de la partie portant sur le « gonflement » de la redevance audiovisuelle à la Cameroon Radio Television(CRT) a été dressé au microphone de Radio France Internationale(RFI) ce 29 mai 2020 par Me Alice Nkom, l’une des avocates de l’accusé Amadou Vamoulké.

Le 27 mai 2020 au Tribunal criminel spécial(TCS), s’est tenue une procédure sur les détournements de fonds ; procédure renvoyée du 7 et 8 juillet avec demande de la partie civile.

Le lendemain, Amadou Vamoulké était appelé à présenter son plaidoyer sur l’affaire de la redevance audiovisuelle à la CRTV. Pour Me Alice Nkom, l’une des avocates de l’accusé qui fait l’économie de la partie à RFI ce matin, il n’y avait « aucun témoin » du camp adverse.

Vamoulké innocent ?
Il fallait dès lors passer la carte blanche à la partie défense. A en croire le rapport de la militante des Droits de l’Homme, l’ex DG de la radio et télévision nationales n’est en rien responsable du « gonflement » de la redevance audiovisuelle dont il épinglé : « On a donné la parole à la défense et les avocats de l’accusé lui ont posé un certain nombre de question, il a répondu. On dit qu’il a détourné la redevance audiovisuelle et il a dit :’’ je ne vois pas comment je pouvais parce que si c’était le compte, il se trouvait au ministère des Finances’’. Après on a dit qu’il a gonflé la redevance. Il a dit ‘’’c’est bien la meilleure’’ ! Il ne peut pas gonfler la redevance puisqu’elle était de plus de 24 milliards, ‘’quand je suis arrivé et quand moi j’ai pris la CRTV en main, elle est retombée à 10 milliards’’ », a-t-elle rapporté.

Renvoi de la poursuite

Visiblement accablé par la maladie, l’accusé ne pouvait plus tenir longtemps selon l’avocate « Et à un moment donné, Me Pondi a estimé qu’on renvoie la poursuite de cette partie-là. Son client, il présentait les signes de fatigue. Il a quand même 70 ans, il est malade, alors il a compris que ce n’est pas bien de continuer dans ce contexte-là », a indiqué Me Alice Nkom.

Rendez-vous est donc pris pour la 31ème comparution d’Amadou Vamoulké, en détention à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé depuis le mois de juillet 2019 pour des faits supra mentionnés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter